Home Lifestyle Pourquoi est-on superstitieux?

Pourquoi est-on superstitieux?

Shutterstock
Shutterstock

Refus de passer sous une échelle, angoisse du vendredi 13, obligation de toucher du bois… Nous avons tous ou presque et à divers degrés, des petits rituels superstitieux. Mais qu’est-ce qui explique que l’on nourrisse ces craintes irrationnelles?

Si on a tendance à rire de ces vieilles idées reçues folkloriques, peu sont ceux qui oseront ouvrir un parapluie à l’intérieur en tenant un chat noir dans leurs bras, un vendredi 13. Car, même si les avancées scientifiques et la connaissance historique ont permis de décoder bon nombre de mystères, certaines superstitions traversent le temps et les âges sans sembler influencées par le progrès et le savoir.

Besoin de contrôle

Derrière ces peurs presque enfantines, se cache surtout la croyance que quelque chose, aussi bizarre qu’une patte de lapin ou un nombre, peut influencer notre existence et notre futur, a un impact sur notre vie. Nous offre, en l’évitant ou en le recherchant, la possibilité de contrôler une part de ce qui va nous arriver. Ce n’est pas tant la peur du moment, de l’objet ou de la situation qui compte, que notre besoin d’être rassuré.

Situation extérieure

Pour preuve, des études scientifiques ont démontré que les superstitions deviennent plus puissantes lors de contextes de crises sociales ou économiques ou de guerre. Des moments durant lesquels nous sommes particulièrement angoissés et en recherche de sécurité. Il en va de même chez les gens pratiquant des professions stressantes ou incertaines. Dans le passé les marins, aujourd’hui les sportifs de haut niveau par exemple, qui souvent font un geste particulier ou touchent un objet avant la compétition.

Combattre la peur

Au-delà d’un classique fer à cheval touché ou de la crainte de briser un miroir, se raccrocher à des signes est un principe profondément humain, un équivalent de doudou à l’âge adulte, qui au lieu de combattre la crainte de la nuit, brise l’incertitude de l’existence. Qu’il s’agisse de confirmer que les évènements ont un sens qui nous dépasse ou de renforcer les convictions que l’on a et que l’on n’ose pas s’avouer, la superstition fait un peu office de petite voix posée sur l’épaule, qui apporte les réponses ou justifie les décisions.

Date fatidique?

Alors, en ce vendredi 13, rien de particulier n’arrivera. Ou peut-être tout, qui sait. Et cela s’expliquera par la date elle-même, le hasard ou nos choix. À chacun de décider librement de ce qu’il voudra mettre dans cette journée et dans toutes les autres.

À découvrir aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.