Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Flair Book Club: « Dans le palais des miroirs », la BD de Liv Strömquist sur l’obsession de l’apparence

Justine Rossius

L’essayiste et autrice suédoise Liv Strömquist revient avec un nouveau roman graphique intitulé « Dans le palais des miroirs ». Un livre pertinent sur le rapport des femmes à la beauté.

Le résumé

Après plusieurs romans graphiques consacrés aux relations amoureuses sous l’angle du féminisme, Liv Strômquist s’attaque cette fois à un autre vaste sujet : l’obsession de l’apparence physique. La bédéaste suédoise dessine dès les premières pages les traits de Kylie Jenner et de ses nombreux selfies Instagram. Elle prend la it girl californienne comme point de départ pour signaler les obsessions que nous pouvons entretenir avec notre reflet dans le miroir, ce désir, d’être toujours plus belle, toujours plus mince, et de toujours plus ressembler aux autres en oubliant notre singularité. L’autrice s’interroge sur ce sentiment étrange de frustration et de profonde tristesse qui peut apparaître chez une femme lorsqu’elle rencontre une autre plus jolie. Pourquoi ne ressent-on pas de la joie comme en regardant un beau coucher de soleil ? D’où provient cette rivalité entre femmes, lorsqu’il s’agit de beauté ? Elle y apporte des éléments de réponse en faisant un bond dans l’histoire lorsque l’impératrice Sissi et l’impératrice Eugénie régnaient…

En 3 mots-clés?

#Apparence
#Féminisme

#Confianceensoi

Pourquoi on a aimé

Comme à son habitude, Liv Strömquist parvient à analyser très finement tous les mécanismes qui entrent en jeu dans le processus de manque de confiance en soi et dans la compétition entre femmes. Une analyse référencée et fouillée qu’elle émaille de citations de philosophes ou de sociologues. Elle se base sur des anecdotes de la pop culture (ici, le succès de Kylie Jenner) pour expliquer un phénomène de société. Bref, on apprend réellement des info et on découvre comment l’histoire a batti cet empire de l’apparence. Alors oui, le sujet est sérieux et n’est pas pris à la légère mais Liv Strömquist ne manque pas non plus d’un sens de l’humour affiné et souvent noir, qu’elle vient glisser sous son crayon.

À qui ça va plaire?

À celleux qui ont déjà dévoré les autres BD de la suédoise de « L’Origine du Monde« , aux « Sentiments du Prince Charles » en passant par « I’m every woman » car cette nouvelle œuvre est tout aussi qualitative. À celleux qui ont envie d’une lecture sur le rapport à soi et à son corps, celleux qui aiment les BD colorées et engagées où se mêlent l’intelligent et le drôle.

Dans le palais des miroirs, Liv Strömquist – ed. Rackhman.

Plus de lecture:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires