Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Lili Sohn déconstruit l'instinct maternel dans "Mamas" - Montage Flair - Illustrations DR Casterman

« Mamas », le précis de déconstruction de l’instinct maternel qu’on devrait toutes lire

Kathleen Wuyard

Alors que le débat sur la charge maternelle fait rage, « Mamas », le roman graphique de Lili Sohn, elle-même jeune maman en plein questionnement, offre une perspective fascinante et fouillée sur l’instinct maternel. Un « précis de déconstruction » follement décomplexant que toutes les femmes, avec ou sans enfants, devraient lire.


« Je pense donc je suis », disait Descartes au 17e siècle, mais depuis la nuit des temps, la société, elle, a intégré un autre dicton: « elle ovule, donc elle procrée ». Exemple parmi les plus criants de l’inégalité des sexes, le fameux « instinct maternel », utilisé tour à tour pour accabler celles qui ne veulent pas d’enfants, considérées comme anormales, et charger celles qui en ont, considérées de facto comme le « parent principal ». C’est en partant de ce constat injuste, et de son cheminement personnel, que Lili Sohn a rédigé et dessiné « Mamas », un ouvrage tellement nécessaire qu’il devrait être remboursé par la sécurité sociale et offert aux filles dès leurs premières règles.

Lire aussi: 10 phrases que celles qui ne veulent pas d’enfants en ont marre d’entendre

C’est quoi, l’instinct maternel?


« Petite j’étais persuadée qu’il fallait avoir des enfants. A 15 ans, je pensais que je serai mère à 20 ans, à 20 ans je pensais que ça serait vers 25 ans. Et puis j’ai rencontré des gens qui pensaient autrement et qui questionnaient la charge sociale de l’obligation de maternité » explique Lili.

J’ai commencé à me demander si moi, j’en voulais vraiment. Ce que ça signifiait et pourquoi on le faisait? J’étais très mitigée sur le sujet. Et puis un jour, à 29 ans, j’ai eu le cancer. En même temps que l’annonce de la maladie, on m’a prévenu que les traitements allaient probablement me rendre stérile. Là, tout d’un coup, ça a été comme si on m’ôtait un jouet et que tout ce que je voulais c’était ce jouet-là! »


Quatre ans plus tard, enceinte, elle compile son expérience et les recherches sur le sujet pour (s’)interroger sur l’instinct maternel. « À travers ma propre maternité, je veux interroger le fameux instinct maternel, l’explorer du point de vue philosophique, culturel, historique; mais aussi aborder les différents types de parentalité, à travers d’autres témoignages. En bref: c’est quoi l’instinct maternel? Et est-ce qu’il existe vraiment? »

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Réponse: cela dépend à qui on demande, quand on pose la question, et sous quel angle on l’approche. Philo, Histoire, anthropo... Lili mêle les disciplines et les témoignages pour livrer un ouvrage passionnant qui se dévore jusqu’à la dernière page. Et qui, tant par son approche pluraliste que par son ton frais et sincère, jamais moralisateur, s’avère plus que nécessaire.

Lili Sohn déconstruit l'instinct maternel dans "Mamas" - DR Casterman

Entre la notion d’instinct, et donc « d’état de nature », l’argument de l’horloge biologique et des hormones, ou encore le poids écrasant de la pression sociale, Lili Sohn prend le temps de déconstruire les clichés tenaces autour de la maternité, mais aussi de raconter avec sincérité son expérience personnelle et la création de lien avec son fils. Sans oublier de donner la parole à des papas, à commencer par son compagnon. C’est tendre, informatif, intelligent, drôle: bref, une lecture nécessaire, on vous dit. D’autant que Lili Sohn réussit le miracle d’accoucher de près de 300 pages sans jamais aliéner ni les mamans, ni celles qui ne veulent pas d’enfants, et rien que pour ça, on salue l’exploit.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires