Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
switch girl - canva © switch girl - canva

FLAIR BOOK CLUB: « Switch Girl », le manga décomplexé sur la féminité

Sarah Mangeleer

Je vous présente ma nouvelle obsession du moment: « Switch Girl ». Une comédie romantique complètement déjantée qui met à mal tous les clichés et les stéreotypes de la féminité que vous pouvez imaginer. Dites adieu à la pression d’être « parfaite », personne ne l’est dans ce manga (et heureusement).

Le résumé

« Nika est une fille bien dans sa peau, belle, populaire et toujours de bonne humeur. Mais derrière cette façade trompeuse, la jeune fille cache une toute autre apparence qu’elle tente de garder secrète : dès qu’elle rentre chez elle, Nika se relâche et devient plus négligée. Mais un jour, un nouvel élève arrive au lycée et… ?!

Déjanté et irrévérencieux, Switch girl dresse un portrait burlesque des jeunes filles d’aujourd’hui. Epilation, points noirs et autres délires cosmétiques au programme de cette bible de la fille moderne ! »

Lire aussi: FLAIR BOOK CLUB: les meilleurs mangas du moment

Et en 3 mots-clés?

#humour

#décomplexé

#romance

Pourquoi on a adoré

Cette série est particulièrement douée pour exposer toutes les pratiques et inquiétudes inavouables de la gent masculine et féminine (pour notre plus grand plaisir). Son message? Restez vous-même et ça suffira parfaitement. « Switch Girl » fait exploser le mythe de la « femme parfaite » et montre qu’il s’agit uniquement d’une illusion inatteignable.

J’ai aussi adoré ce manga pour sa galerie de personnages profondément attachants (et un peu dingues il faut l’avouer mais c’est préscisément cela qui fait leur charme). « Switch Girl » est rempli de jeune femmes en devenir, fortes, têtues et indépendantes. Je pense qu’on peut toutes se reconnaître en l’héroïne, Nika, à des degrés différents et c’est ce réalisme que j’ai vraiment apprécié.

Côté romances (car il y en a plusieurs), elles sont tendres et mignonnes (comme les personnages sont âgés de 16 à 17 ans, les scènes de romance sont donc adaptées mais ça ne m’a pas dérangée durant ma lecture).

Enfin, impossible de ne pas mentionner l’humour. Qu’est-ce que j’ai pu rire durant ma lecture ! Entre les répliques mordantes et le comique de certaines situations (plus déjantées les unes que les autres), impossible de lire un tome sans éclater de rire. C’est devenu ma lecture go-to quand j’ai besoin de décompresser et de passer un bon moment.

À qui ça va plaire

Si vous avez besoin qu’on vous remonte le moral: ce manga est un must-read qui vous garanti des soirées complètes de fou rires irrépressibles. Et si vous êtes bourré.e.s de complexes en tout genre, « Switch Girl » va vous faire déculpabiliser à la vitesse de l’éclair (et vous rappeler que vous être magnifique telle que vous êtes). C’est une histoire feel good par excellence, parfaite pour relâcher la pression. Il faut toutefois préciser que le public cible est plutôt adolescent/jeune adulte mais personnellement, ça ne m’a pas empêchée de passer un super bon moment lecture.

« Switch Girl », Natsumi Aida, Delcourt Tonkam, 6.99€. La série est terminée en 25 tomes.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires