Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Flair Book Club : « My Bloody Valentine », un roman de vacances juteux

Kathleen Wuyard

Pour varier les plaisirs entre deux séance de bitchages autour d’un gin, on adore improviser des book clubs et partager nos coups de coeur lecture entre copines. Par exemple, My Bloody Valentine, un roman de vacances qui mêle drame et jeux de séduction pour nous faire chavirer.


Christine Détrez n’en est pas à son coup d’essai puisque cette sociologue française est déjà l’auteur de nombreux ouvrages académiques. Elle signe toutefois avec My Bloody Valentine son premier roman, et forte de sa formation en sociologie, elle livre une galerie de personnages croqués à la perfection et décrit à merveille les affres de l’adolescence et du remariage sans oublier l’infidélité.

Le résumé


Paul n’a pas dérogé à la tradition : passer le mois d’août en Corse, retrouver la villa louée chaque année avec un couple d’amis de longue date, leurs deux fils et Valentine, la petite amie de l’aîné. Mais, cette année, il est venu avec Delphine, sa nouvelle compagne, et ses deux fils adolescents. Joyeuse tribu en apparence qui s’adonne au farniente dans la touffeur de l’été. En apparence seulement, car le terrain est miné pour Delphine. Différence de revenus, de centres d’intérêt, animosité de la toute petite fille de Paul, les souvenirs des étés d’avant avec l’ex planent, et Delphine ne sait pas où poser le pied sans faire de gaffes. Pourtant c’est d’ailleurs que viendra le vrai danger. Valentine a la beauté explosive des adolescentes en fleur. Sexy en diable, elle aimante les regards des garçons et des hommes, bouleversant le fragile équilibre de la maisonnée, jusqu’au drame…

Pourquoi on aime


Pas besoin d’avoir brisé un couple ou de former une famille recomposée pour se reconnaître dans l’ouvrage de Christine Détrez. Les amourettes adolescentes, la cruauté dont on peut parfois faire preuve à cet âge là, la jalousie, l’égoïsme... On a toutes parfois été une Valentine, et on adore détester cette peste qui met une ambiance électrique dans ces vacances en famille. Le rythme est soutenu, les personnages sont bien construits, et on se surprend à dévorer le roman en une après-midi. Le livre parfait à emporter en week-end... ou simplement pour se prélasser sur sa terrasse!

Lire aussi:

Flair Book Club: L’invitation, le roman qu’on va retrouver partout cet été

Flair Book Club: on a adoré « Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique »

Flair Book Club: « Sécurité », le roman impossible à poser avant de l’avoir terminé

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires