Home Culture Livres Flair Book Club : « L’invitation », le roman qu’on va retrouver partout cet...

Flair Book Club : « L’invitation », le roman qu’on va retrouver partout cet été

Pour varier les plaisirs entre deux séance de bitchages autour d’un gin, on adore improviser des book clubs et partager nos coups de coeur lecture entre copines. Par exemple, « L’invitation », le quatrième roman signé de la journaliste irlandaise Elizabeth Day, qui a tous les ingrédients du parfait livre de vacances.

Après « Paradise City », c’est le deuxième roman d’Elizabeth Day a être traduit en français, et dès les premières pages du livre, on est happée. Il faut dire que l’auteure, passionnée d’écriture depuis son plus jeune âge, a la plume aiguisée, et a notamment collaboré en tant que journaliste à la rédaction de publications aussi prestigieuses que The Telegraph, The Times, The Guardian, The Observer, Vogue, ou encore Elle. Et avec « L’invitation », c’est une critique aussi brillante qu’haletante de la société britannique qu’elle nous livre.

Le résumé

Ben Fitzmaurice est devenu le meilleur ami de Martin Gilmour le jour où, dans la cour de leur très chic école, Ben, héritier d’une prestigieuse dynastie, a pris la défense de Martin, petit boursier, fils unique d’une mère célibataire sans le sou. Depuis, Ben s’est fait un nom en politique, Martin est devenu critique d’art ; Ben a épousé la très parfaite Serena, Martin vit avec la très discrète Lucy. Et Ben est toujours le meilleur ami de Martin.

Ce soir, Ben fête ses quarante ans. Tout le gratin est présent. Martin aussi. Naturellement… Le lendemain, Serena est dans le coma ; Lucy est internée. Ben est à l’hôpital ; Martin, lui, répond aux questions des policiers : que s’est-il passé durant cette soirée ? Pourquoi un tel déchaînement de violence ? Et si cette amitié en apparence parfaite cachait en réalité des sentiments bien plus troubles ?

Pourquoi on aime

« L’invitation » est de ces romans aussi rares que précieux qui parviennent à happer le lecteur dès les premières lignes et à ne pas le relâcher jusqu’à ce que la dernière page soit tournée. On croit comprendre, on pense avoir saisi les implications du drame, et Elizabeth Day parvient à nous surprendre au gré des pages, jusqu’à la révélation finale. Au passage, on se vide la tête et on savoure le déroulement de l’histoire qui offre une plongée fascinante dans le monde de la haute-société britannique. Le style d’écriture est dynamique et fluide, et on imagine sans aucun mal la couverture de « L’invitation » se retrouver sur les plages ou au bord de la piscine tant il allie tous les ingrédients du parfait livre de vacances, entre suspense, histoire d’amour, tension et comédie sociale. Et si on ne part pas en vacances cet été, ce n’est pas grave: on dévore le roman quand même et on en profite pour laisser notre esprit s’évader.

L’invitation – Elizabeth Day, 352 pages, Belfond, 21 euros

Lire aussi:
Flair Book Club: 5 romans vraiment haletants
10 livres dont l’héroïne est vraiment inspirante
Flair Book Club : on a adoré « Le club des veuves qui aimaient la littérature érotique »

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.