Home Culture Livres Flair Book Club: 5 romans vraiment haletants

Flair Book Club: 5 romans vraiment haletants

Pour varier les plaisirs entre deux séance de bitchages autour d’un gin, on adore improviser des book clubs et partager nos coups de coeur lecture entre copines. Et pour celles qui n’ont pas peur de se faire peur et qui adorent s’improviser détective au gré des pages, on a rassemblé 5 romans vraiment haletants.

Made in Sweden – Roslund & Thunberg

Basé sur l’histoire vraie de la famille de Stefan Thunberg, co-auteur du livre, ce roman a pour « héros » une fratrie qui s’illustre en Suède en commettant des braquages particulièrement violents. Véritable jeu du chat et de la souris qui tient en haleine tout au long du récit, il suit Leo et ses hommes, criminels aussi impitoyables qu’inventifs, mais aussi l’enquêteur qui les poursuit sans merci. D’emblée, on sait qui sont les coupables, mais au gré des pages, on se prend à être passionnée par le récit de ces hommes cabossés par la vie et des limites qu’ils sont prêts à repousser. De quoi se convaincre que les écrivains suédois ne se limitent décidément pas à Camilla Läckberg ou Stieg Larsson.

656 pages, 23.80 euros, plus d’informations ici

Débâcle – Lize Spit

Depuis deux ans, le premier livre de Lize Spit agite les Pays-Bas et la Flandre, et on savoure enfin son ambiance glaçante maintenant qu’il a été traduit en français. Le résumé: dans un petit village flamand, seuls trois enfants sont nés en 1988. Inséparables durant toute leur enfance, ils finissent par s’éloigner à l’adolescence, jusqu’à un « été meurtrier ». Treize ans plus tard, Eva, seule fille du trio, fait son retour dans le village, avec un plan de vengeance. Aussi remarquablement écrit que dérangeant, ce premier roman est un coup d’essai on ne peut plus réussi pour Lize Soit, dont l’écriture fluide sert à merveille la toile qu’elle tisse dans ce roman addictif.

432 pages, 23 euros, plus d’informations ici

Marina – Carlos Ruiz Zafon

Si Carlos Ruiz Zafon est principalement connu pour L’Ombre du vent et les suites tout aussi réussies qui ont suivi, il ne faudrait pas négliger le reste de son oeuvre, et notamment Marina, un petit joyau d’intrigue et de style baroque qui séduit autant qu’il fait froid dans le dos. Interne au pensionnat, Oscar se retrouve catapulté à la poursuite de Marina dans un royaume hanté par des amours mortes, un savant fou et les fantômes de Gaudi. Le rythme est soutenu, et on se surprend à tourner les pages à toute vitesse pour découvrir la clé du mystère. L’argument qui ne ment pas: Carlos Ruiz Zafon lui-même a dit de Marina qu’il était son texte préféré parmi tous ceux qu’il a écrits.

306 pages, 19.5 euros, plus d’informations ici

Eclosion – Ezekiel Boone

Petit avertissement: mieux vaut éviter de lire ce livre dans son lit la nuit si on n’a pas checké au préalable qu’aucune bestiole répugnante ne rôdait dans la chambre. Car à la lecture de ce roman, la moindre araignée prend des airs encore plus terrifiants tant l’apocalypse décrite avec maestria par Ezekiel Boone semble plausible. Roman choral qui se passe aux quatre coins de la planète, Eclosion raconte l’histoire glaçante d’une nuée d’araignées féroces qui ravagent la terre et prennent possession de ses habitants. Et même si ce thriller apocalyptique a de quoi parfois nous glacer les sangs, l’humour n’est jamais loin et le résultat est hautement addictif. Ce qui tombe bien, puisque Eclosion n’est que le premier roman d’une trilogie.

368 pages, 22.5 euros, plus d’informations ici

La faille en toute chose – Louise Penny

Une fois de plus, Louise Penny retrouve son cher Inspecteur Gamache, aussi bourru que talentueux, et l’emmène dans le petit village idyllique de Three Pines. Sauf que ce roman est probablement le plus sombre de la série, avec d’un côté la mort mystérieuse de quintuplées connues dans tout le Québec, et de l’autre, un dangereux étau qui se resserre au sein même de la Sureté. Le résultat: deux enquêtes en parallèle et un rythme haletant, qui fait qu’on se retrouve à lire « juste encore un petit chapitre » alors même qu’il est grand temps d’aller dormir. Quelque chose de terrible est à l’oeuvre, Armand Gamache fait tout pour le découvrir, et nous, on se prend au jeu et on joue aux enquêtrices avec lui.

528 pages, 23.5 euros, plus d’informations ici

Lire aussi: 
Flair Book Club : on a adoré « Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique »
romans policiers que les apprenties détectives vont adorer
10 livres dont l’héroïne est vraiment inspirante

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.