Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Coup de coeur Flair Book Club DR

Flair Book Club: le coup de coeur façon ““Downton Abbey”” de Kathleen

Kathleen Wuyard

Le Flair Book Club, ce n’est pas que le plus grand club de lecture virtuel de Belgique, c’est aussi l’opportunité pour la rédaction de vous partager ses coups de coeur lecture. Par le biais d’articles, mais aussi de vidéos sur notre compte Instagram.

Dernier coup de coeur en date? « Passé Imparfait », le troisième roman de Julian Fellowes, le créateur de la série « Downton Abbey ». Qui, sans surprise, signe ici une chronique mordante et passionnante de la haute société, cette fois, celle du Londres des années 60.

Le résumé

« Une invitation de Damian Baxter ? Voilà qui est inattendu ! Cela fait près de quarante ans qu’ils sont fâchés ! Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Après de déconcertantes retrouvailles, la révélation tombe : riche, à l’article de la mort, Damian charge le narrateur, sur la foi d’une lettre anonyme, de retrouver parmi ses ex-conquêtes – six jeunes filles huppées qu’ils fréquentaient alors – la mère de son enfant. Un voyage vers le passé plein de fantômes et de stupéfiantes révélations... « 

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Pourquoi on a aimé?

Que ce soit dans « Downton Abbey » ou bien ici, « Passé Imparfait », Julian Fellowes applique le conseil numéro un pour une écriture percutante: écrire sur ce qu’on connaît. Or cet enfant de la haute société n’en finit pas de nous inviter, pauvres mortels, à la découvrir sous son oeil critique d’initié, et la plongée qu’il offre dans le Londres des 60s est exquise. Le trait est mordant, les personnages, tantôt attachants tantôt insupportables, et le roman réserve plus d’une surprise jusqu’à la dernière page. Seul regret: dans sa volonté de critiquer l’entre-soi de l’aristocratie en montrant ses travers, le personnage principal se montre parfois un peu trop snob, ce qui est légèrement agaçant, mais tout pardonné tant la trame du roman est enlevée. Le plus surprenant? Qu’il n’ait pas (encore) été adapté à l’écran!

Envie de ne rater aucune de nos chroniques? Suivez-les sur notre compte Instagram ici!

Et pour ne plus rater aucun bon plan lecture (et pour partager vos coups de coeur avec d’autres papivores), rendez-vous ici pour rejoindre le Flair Book Club, le plus grand club de lecture virtuel de Belgique. 

Plus d’idées lecture:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires