https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Vous écrivez? Surtout, attendez un peu avant d’envoyer votre manuscrit

Kathleen Wuyard

Vous avez toujours rêvé d’écrire et votre manuscrit a bien avancé au gré de ces mois sans voyages ni verres jusqu’au bout de la nuit en terrasse? Attendez toutefois un peu avant de l’envoyer car les maisons d’éditions sont actuellement submergées.


Chez nos voisins français, face au flot de manuscrits envoyés ces derniers mois, Gallimard a ainsi dû signaler qu’il était inutile d’en envoyer en ce moment. Repéré par nos confrères de Konbini, le message diffusé par la vénérable maison d’édition sur son site Internet signale ainsi que;

Compte tenu des circonstances exceptionnelles, nous vous demandons de surseoir à l’envoi de manuscrits. Prenez soin de vous et toujours bonne lecture ».


L’occasion d’ajouter un nouveau mot à notre vocabulaire (surseoir, verbe transitif, suspendre, remettre à plus tard) mais aussi de prendre conscience de l’engouement des apprentis écrivains ces derniers mois: Gallimard en serait en effet à 50 manuscrits reçus par jour. Oups.

Une déferlante de manuscrits


Interrogée par l’AFP au sujet de ce message, Gabrielle Lécrivain, éditrice chez Gallimard, a avancé la nécessité de pouvoir consacrer l’attention nécessaire à chaque manuscrit, « un travail considérable qui demande de la minutie et de la disponibilité d’esprit » et qui est compliqué par le volume important de textes reçus, d’autant que l’éditeur s’engage à répondre à chaque envoi. Patience, donc. Et en attendant, si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours peaufiner votre projet littéraire pour le proposer au prix que consacrent les éditions Novice aux écrivains non-publiés.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires