Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Kate Mada

Le festival de la BD d’Angoulême a été révolutionnaire

Julie Braun
Julie Braun Journaliste

Le festival d’Angoulême 2022 a mis comme jamais en avant des autrices, des BD indépendantes et étrangères! Un véritable tournant qui devrait plaire aux ados et jeunes adultes.

De la BD underground

Grand-Prix-Julie-Doucet-Angoulême

Pourquoi le festival de la BD d’Angoulême a été révolutionnaire? D’abord, car son Grand Prix a récompensé Julie Doucet pour l’ensemble de son œuvre. C’est une autrice québécoise indépendante, digne représentante de la BD underground. C’est seulement la troisième fois, en 49 éditions, qu’une femme a remporté le Grand Prix (après Florence Cestac et Rumiko Takahashi). De plus, Julie Doucet était en lice contre deux autres autrices: Pénélope Bagieu et Catherine Meurisse!

De la BD internationale et engagée

Bande-dessinée-écoute-jolie-marcia

C’est aussi la première fois que le Canada remporte le Grand Prix, via Julie Doucet… Et c’est le Brésil qui a gagné le Fauve d’or, avec « Écoute, jolie Márcia » de Marcello Quintanillah, lui aussi paru chez un éditeur indépendant (Ça et là). L’album raconte les difficultés de Márcia. Elle est infirmière dans un hôpital à proximité de Rio, et vit dans une favela avec son petit ami et sa fille, jeune adulte qui lui mène la vie dure.

La bande dessinée en lien avec le réel

Le-grand-vide-Léa-Murawiec-bande-dessinée

Le palmarès nous montre aussi que la BD peut être fortement liée à la réalité. À travers l’Histoire, en nous remémorant certains de ses plus sombres épisodes (avec le passionnant « Madeleine résistante » de Bertail, Morvan/Riffaud, le superbe « Spirou, l’espoir malgré tout » d’Émile Bravo, ou encore « Des vivants » de Raphaël Meltz, Louise Moaty et Simon Roussin et « La vie souterraine » de Camille Lavaud Benito)… Mais aussi pour nous faire réfléchir sur notre époque et nos responsabilités (« Le grand vide » de Léa Murawiec et « Un visage familier » de Michael DeForge).

Et du côté des BD enfants?

Bergères-guerrières-Bande-dessinée

« Bergères guerrières » de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais, une série qu’on adore, a remporté le Fauve d’Angoulême – Prix jeunesse 8-12 ans. Elle plaira aux enfants comme aux grands! Imaginez un village où les hommes ont tous disparus à la guerre. Pour se défendre des mystérieux dangers qui les entourent, les femmes ont fondé l’ordre des Bergères guerrières. Toutes les filles s’entraînent pour en faire partie… Et les petits garçons rêvent parfois d’y entrer. Cette superbe épopée en 4 tomes nous décrit un monde empreint de magie, aux aventures captivantes, avec des touches d’humour et d’émotion. Et les dessins sont magnifiques!

Découvrez d’autres news BD:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires