Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Pourquoi vous ne devriez pas lire le conte de Blanche-Neige à vos enfants

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Bercé·e pendant toute votre enfance par les contes de Grimm, l’histoire de Blanche-Neige et les sept nains vous paraissait sans doute bien innocente lorsque vous étiez petit·e. Et si vous la découvriez aujourd’hui sous un nouveau jour avec vos yeux d’adulte?


L’illustratrice et activiste féministe derrière le compte Instagram La Nuit Remue Paris a créé une bande-dessinée interpellante en parodiant le conte de Blanche-Neige. De quoi faire réfléchir sur les clichés sexistes dans lesquels nous sommes baigné·e·s depuis notre plus jeune âge.

Blanche-Neige, cette parfaite ménagère


L’avez-vous remarqué? Imaginé par des hommes, le conte de Blanche-Neige transposé en dessin animé Disney véhicule des tas de stéréotypes sexistes. On y traite de thèmes tels que la rivalité féminine, la quête de la beauté et la jeunesse éternelle, l’attente du prince charmant sauveur ou encore le mariage et la maternité comme but ultime dans la vie.

Blanche-Neige est le modèle de la « femme parfaite » de son époque avec son physique angélique et son caractère doux et docile. La ménagère prend soin du foyer pendant que les hommes sont au boulot (hého hého). Comme la plupart des princesses de conte de fées de l’ancienne génération, la jolie jeune fille subit sa vie, en attendant le jour où un prince charmant daignera s’intéresser à elle. Et à l’embrasser sans consentement, mais ça c’est encore un autre débat.

La bande-dessinée de La Nuit Remue Paris pointe subtilement les messages toxiques envoyés aux enfants à travers l’histoire de Blanche-Neige et les sept nains.


Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Puisqu’en 2021, il est légitime d’envisager une autre fin que le célèbre dicton « et ils vécurent eux et eurent beaucoup d’enfants », on range « Blanche-Neige et les sept nains » à la cave et on privilégie des héroïnes plus inspirantes pour notre descendance.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires