Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Colliers électriques - Getty

Les colliers électriques pour chiens seront bientôt interdits

Manon de Meersman

Céline Tellier, Ministre wallonne du Bien-Être Animal, a annoncé un projet d’arrêté prônant l’interdiction des colliers électriques pour les chiens.

Selon PETA, l’association de défense pour le droit des animaux, les colliers coercitifs pour chiens, soit les colliers étrangleurs et électriques, sont susceptibles de provoquer évanouissement, paralysie, atteinte de la moelle épinière, écrasement de la trachée, asphyxie, fracture osseuse au niveau du larynx, endommagement de la vertèbre cérébrale, lésion de la peau ou encore troubles du comportement chez l’animal.

Lire aussi: H&M vend des tenues de Noël pour chiens

Un projet de loi

C’est l’une des raisons pour laquelle Céline Tellier a annoncé au Parlement mardi un projet d’arrêté pour stopper le recours à des colliers électriques pour les chiens. »Les colliers peuvent causer des souffrances aux animaux alors que d’autres méthodes éducatives existent. J’entends donc bien en interdire l’usage », a-t-elle déclaré.

« Mon objectif est de mettre en application l’article qui permet au gouvernement d’interdire ou de restreindre l’utilisation d’accessoires pouvant causer la souffrance, douleurs ou lésions évitables aux animaux, poursuit-elle. J’avais donc questionné le Conseil wallon du bien-être des animaux sur cette thématique. Vu l’ampleur des discussions et en vue d’obtenir un avis à court terme, j’ai demandé au conseil de se concentrer sur les objets les plus utilisés ayant un impact pour les animaux de compagnie. J’ai également informé le conseil que ce sujet constituait pour moi une priorité sur laquelle je souhaitais avancer rapidement. J’ai le plaisir de vous annoncer que le conseil a rendu cet avis. Il recommande notamment une interdiction des colliers électriques et de certains colliers étrangleurs. Je mandaterai donc rapidement mon administration pour la rédaction d’un projet d’arrêté. »

En février dernier déjà, Céline Tellier avait reconnu les dégâts causés par ce type d’accessoire pour chiens.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires