Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
LGBT Pologne - Unsplash

« Stop LGBT », la proposition de loi en Pologne qui fait froid dans le dos

Manon de Meersman

« Stop LGBT ». Voilà le nom d’une proposition de loi qui doit être examinée en Pologne dans une semaine. On vous le donne en mille: comme son nom l’indique, celle-ci vise à interdire toute « propagande homosexuelle dans l’espace public ». De quoi nous donner envie de vomir.

Après la Russie et la Hongrie, c’est au tour de la Pologne de lancer une proposition de loi à l’encontre de la communauté LGBT+. Et alors que le pays a précédemment été interpellé à propos de ses « zones anti-LGBT », la montée homophobe semble malgré tout continuer, mettant à mal la revendication des droits, pourtant si précieuse, de la communauté homosexuelle.

La communauté LGBT+ encore un peu plus fragilisée

Cette proposition de loi ressemble en tous points à celle adoptée par Viktor Orban en Hongrie. En effet, elle prône l’interdiction de la « propagande homosexuelle dans l’espace public » comme le rapporte le quotidien polonais Gazeta Wiborcza. Elle rend également illégale la « promotion d’orientations sexuelles autres que l’hétérosexualité », « la remise en cause du mariage en tant qu’union entre un homme et une femme » ainsi que « la promotion de l’activité sexuelle chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans ». Par « promotion », la loi entend « toute forme de diffusion, d’agitation, de lobbying, de déclarations, d’attentes, de demandes, de recommandations ».

La proposition de loi sera discutée les 28 et 29 octobre prochains. Celle-ci est d’ores et déjà accompagnée d’une pétition de soutien avec plus de 140 000 signatures… De telles actions entraînent la fragilisation des minorités, à savoir que la communauté LGBT+ souffre déjà énormément actuellement des décisions prises à son égard au sein de la Pologne. Cette dernière a pourtant déjà plusieurs fois été pointée du doigt par les institutions européennes qui voient en son système une discrimination permanente des personnes LGBT+. À ce propos, la Commission européenne a d’ailleurs mis en route une procédure d’infraction à son égard. Mais malgré ça, la Pologne semble bel et bien déterminée à s’acharner contre cette communauté, dont les droits sont pourtant aussi légitimes que ceux de quiconque.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires