Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Quotidien - TF1

Le témoignage fascinant de Thomas Pesquet, de retour de l’espace

La rédaction

S’il n’y avait qu’une seule vidéo à voir cette semaine, c’est sans aucun doute le témoignage de Thomas Pesquet. De retour sur Terre depuis quelques mois, il a expliqué sa vie dans l’espace sur le plateau de Quotidien.

Si vous l’avez loupé, mieux vaut tard que jamais! Le passage de Thomas Pesquet dans Quotidien a fait un carton monumental. Et pour cause, son récit de son voyage dans l’espace est tout simplement fascinant.

Revenu sur Terre depuis le 9 novembre 2021, l’astronaute a passé 6 mois à naviguer dans les cieux. C’est la première fois qu’il prend la parole en public depuis son retour. Et il a quelques anecdotes à partager avec nous.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon
J’avais l’impression de voir la Terre rouler comme une boule de bowling sous mes pieds ».

Thomas Pesquet

Après son premier voyage dans l’espace en 2016, Thomas Pesquet avait été très malade, souffrant de désorientation et de problème d’oreille interne. Cette fois-ci, l’astronaute semble aller mieux: « je récupère très bien. Je crois qu’il y a une mémoire du corps », a-t-il expliqué à Yann Barthès. Il faut dire que l’astronaute a vécu sur une station spatiale qui tourne à 28.000 km/h en moyenne. Une sensation peu perceptible in situ mais qui laisse des traces une fois revenu parmi nous.

Thomas Pesquet a également donné des détails sur ses sorties dans l’espace. Notamment l’installation d’un panneau solaire qui a demandé 7h. « C’est super impressionnant quand même. On se dit entre astronautes que l’on n’a pas eu peur mais la première fois, le cerveau envoie des signaux de panique car on lâche les mains puisque l’on doit travailler avec les deux, on est accroché avec juste une longe. On flotte dans 400 km de vide, le cerveau n’est pas équipé pour faire ça, il dit ‘tu vas tomber’.”

Un témoignage fascinant qui a duré une vingtaine de minutes. Vous pouvez revoir l’émission ici.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires