Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty

TESTÉ POUR VOUS: épargner 100€ par semaine

Laurane

Notre journaliste Marie a décidé de dépenser beaucoup moins d’argent pendant 1 mois. En économisant 100 € par semaine, vous disposez d’un capital d’épargne annuel supplémentaire d’au moins 5200 €. De quoi pouvoir concrétiser de nombreux projets…


S’il y a bien un conseil que mes parents m’ont donné, à ma sœur et à moi, c’est qu’il faut réfléchir à deux fois avant de dépenser de l’argent inutilement. Leur intention était louable, mais j’ai toujours été très douée pour ne pas écouter leurs conseils. Dès que je suis devenue indépendante financièrement, j’ai commencé à vivre comme si l’argent tombait du ciel. Parce qu’on ne vit qu’une fois, yolo! Pourtant, j’étais persuadée de ne pas être un panier percé et de contrôler toutes mes dépenses, même les plus impulsives.

Mon copain et moi, avons la chance d’avoir chacun un boulot. Il est employé logistique dans une multinationale et moi, je suis pigiste. Avec un revenu familial d’environ 3890 €, nous arrivons sans trop de problèmes à payer toutes nos factures, y compris le revenu cadastral ou la taxe de circulation annuelle. Notre objectif principal a toujours été de ne pas aller dans le rouge et de parvenir à payer toutes les factures en temps et en heure. Et nous y arrivons, même si, jusqu’à il y a peu, nous n’avions aucune idée de ce qu’il nous restait à la fin du mois. Quand on m’a demandé d’économiser 100 € par semaine pendant un mois, afin de pouvoir réunir un capital d’épargne supplémentaire de 5200 €, j’ai décidé de commencer par savoir où allait notre argent.

Semaine 1: voir la réalité en face


Emplie de courage et convaincue de ne pas être une grande dépensière, je décide de jeter un œil à mes coûts fixes et variables. En regardant ça de plus près, je dois bien faire face à la réalité. Je dépense trop et décide de me mettre à la diète. À la diète financière.

Coûts fixes par mois: 1776,06 €

Crédit hypothécaire: 1046,17 €

Assurance familiale: 7,79 €

Revenu cadastral (taxe foncière): 886,63 €/an = 79,79 €/mois

Prêt auto: 214,11 €

Assurance auto: 85,35 €

Taxe de circulation: 635,32 €/an = 52,94 €/mois

Gaz et électricité: 107,41 €

Eau: 30 €

Internet & TV: 71,84 €

Téléphonie: 52,50 €

Spotify: 9,99 €

Netflix: 9,99 €

Œuvres caritatives: 8 € à Médecins sans Frontières

Coûts variables par mois: +/- 855€

Courses: +/- 390 €

Livraison de repas, restaurants: +/- 110 €

Frais d’essence: +/- 120 €

Vêtements et chaussures: +/- 70 €

Soins: +/- 15 €

Cadeaux: +/- 100 €

Loisirs et divertissement: +/- 50 €

Je n’avais pas conscience de mes habitudes financières, mais en analysant mes différentes dépenses, mes yeux se sont mis à clignoter. Nos charges fixes s’élèvent à 1776,06 € et nos coûts variables à 855 € par mois. Cela signifie qu’il ne nous reste “que” 1258,94 € après déduction de tous nos frais. Dans l’état actuel des choses, on pourrait donc épargner 15.107,28 € par an, mais si nous parvenons à économiser 400 € supplémentaires par mois, notre capital d’épargne pourrait atteindre 20 307,28 € par an. Pour atteindre cet objectif, je fais appel à une coach budgétaire.

En premier lieu, je souhaite diminuer mes frais variables, qui avoisinent les 855 €. En analysant les différentes postes de dépense avec ma coach, on remarque directement une chose: Mathias et moi n’avons pas d’enfant, et pourtant nous dépensons en moyenne 390 € par mois au supermarché. Je pourrais mettre ça sur le dos de l’intolérance au lactose de ma moitié et sur le fait que les produits sans lactose sont plus chers, mais ce serait trop simple. Il y a d’autres éléments à prendre en compte, notamment le fait que nous ne faisons pas de listes de course ni de menus hebdomadaires mais que nous allons au supermarché trois fois par semaine, en prenant soin de remplir notre caddie beaucoup plus que prévu.

Le cas des courses


Même s’il existe plusieurs grandes surfaces dans notre région, nous nous rendons en général au magasin le plus proche de chez nous. Dans notre cas, il s’agit du Spar, qui n’est pas nécessairement le plus abordable. On opte aussi trop souvent pour des produits de marque, même pour la nourriture pour chats. En résumé, nous commettons toutes les erreurs possibles! Il n’est donc pas surprenant que nous dépensions environ 97,50 € par semaine en courses, sans compter le montant que nous dépensons pour les repas qu’on commande ou qu’on mange à l’extérieur.

Ma coach est convaincue que faire les courses pour deux ne devrait coûter que 50 € par semaine, ce qui représenterait dans notre cas, une économie mensuelle de 190 €. Et si nous parvenons aussi à laisser tomber nos plats à emporter, nous économiserons 300 € au total. Ma coach me conseille de payer en espèces plutôt qu’avec une carte de banque. Elle nous recommande aussi de nous rendre à un supermarché moins cher et d’y limiter nos visites à une fois par semaine. Nous devons préparer un menu hebdomadaire avant de faire les courses, cuisiner davantage et opter davantage pour des produits blancs. Pour rester dans les limites de notre budget de 50 €, je recherche activement des recettes que nous pouvons préparer en grande quantité et qui ne contiennent pas trop d’ingrédients.

Armée de ma liste de course, je me dirige chez Delhaize et achète un maximum de produits blancs. Mes courses me reviennent à 40,77 € pour une semaine de nourriture (pour nos chats aussi), dont six bouteilles de lait sans lactose, deux pains et des corn flakes. Ce n’est pas trop mal, car il me reste 2,23 € dans mon portefeuille, mais notons que je n’ai pas acheté de produits ménagers, de soda ou de collations. Cette semaine, nous avons réussi à résister à la tentation des plats préparés et des UberEats, ce qui nous a permis d’économiser 77,73 € en nourriture, contre 125 € en général.

Pour bien clôturer cette première semaine, je décide de résilier notre abonnement à Netflix, non sans un pincement au cœur. Je dois bien me rendre à l’évidence : nous ne l’utilisons pas assez souvent. Cela fait donc une économie mensuelle de 9,99 €.

Pour lire le témoignage complet de Marie, rendez-vous dans votre magazine!

Encore plus d’astuces


Cette semaine, du 23 au 30 octobre 2019, retrouvez votre Flair en librairie avec un supplément budget gratuite et devenez la reine de l’économie.

 

Texte: Marijke Clabots et Justine Rossius.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires