Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Spilled popcorn on a red background, cinema, movies and entertainment concept; Shutterstock ID 449136469; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

Après 35 ans, fini d’interdir les cinémas en Arabie saoudite

Kathleen Wuyard

Dès début 2018, l’Arabie saoudite va autoriser l’ouverture de salles de cinéma, levant de ce fait une interdiction en vigueur dans le pays depuis plus de 35 ans. .

Selon le ministère de la Culture, les autorités vont délivrer dès à présent les permis d’exploitation. « C’est un moment clé dans le développement de l’économie culturelle dans le pays », a déclaré le ministre de la Culture Awad al-Awad dans un communiqué annonçant cette décision. La mesure s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux plan de réformes économiques et sociales soutenu par le prince héritier Mohammed ben Salmane, et qui voit notamment le gouvernement promouvoir différentes formes de divertissement, des concerts aux spectacles en passant par le cinéma, n’en déplaise aux milieux ultraconservateurs.

Source de dépravation


En janvier, le mufti d’Arabie saoudite s’était en effet insurgé contre l’éventuelle ouverture de salles de cinéma dans le royaume, affirmant qu’elles seraient sources de « dépravation » car elles favorisent la mixité. Même si les salles étaient jusqu’ici interdites en Arabie saoudite, le cinéma saoudien commence quant à lui à être reconnu internationalement. La comédie romantique « Barakah Meets Barakah » de Mahmoud Sabbagh a ainsi été projetée à la Berlinale tandis que « Wadjda » de Haifaa Al-Mansour a été en 2013 le premier film national à participer aux Oscars du meilleur film étranger. Parmi les autres réformes sociétales, Ryad a annoncé en septembre la fin de l’interdiction de conduire pour les femmes à partir de juin 2018.

Lire aussi: 

Comment l’Arabie saoudite libère (petit à petit) son emprise sur les femmes

Une infirmière israélienne allaite un bébé palestinien pour le sauver

Dans le monde arabe, ça bouge pour les droits des femmes

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires