Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty

« Ici demandez Angela », en quoi consiste cette initiative contre le harcèlement de rue ?

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Afin de lutter contre le harcèlement de rue, le gouvernement français a mis en place une initiative qui se propage de plus en plus dans les commerces : un sticker avec le message « Ici demandez Angela », à coller dans les vitrines. Un dispositif qui prend de l’ampleur et qu’on se verrait bien exporter en Belgique.

Créée au Royaume-Uni en 2017 et codifiée par le gouvernement français en 2020, l’initiative « Ici demandez Angela » se propage dans de nombreuses villes de France depuis quelques mois. Le principe est simple comme l’avait décrit l’ancienne secrétaire chargée de l’Égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa : « Les femmes pourront rentrer dans tous les lieux labellisés –bars, restaurants, commerces ou pharmacies– quand elles sont suivies, qu’elles se sentent en insécurité dans la rue, et dire simplement : Je demande à voir Angela. »

Lire aussi :TÉMOIGNAGES: victimes de harcèlement de rue, elles racontent

Une initiative adoptée par de nombreuses villes en 2022

Si jusque-là le dispositif semblait être une bonne idée sur le papier, il est en train d’être adopté par de nombreux commerçants français. En 2022, les villes de Bordeaux, Besançon, Saint-Brieuc, Pau, Arras, Reims ou encore Amiens ont choisi d’adhérer à l’initiative. Rien que le 7e arrondissement de la ville de Lyon, compte une trentaine de commerçants qui ont apposé le sticker sur leurs vitrines, comme le rapporte « Le Parisien ».

« Notre rôle est d’accueillir et de dire à la victime qu’on la croit et que ce n’est pas de sa faute. Puis de recueillir le maximum d’informations sur son harceleur si jamais elle a besoin de porter plainte. » 

Emilie

Commerçante qui s’est confiée auprès du « Parisien »

Les propriétaires de commerces souhaitant participer à la campagne doivent tous remplir un formulaire et signer une charte d’engagement mise en place par le gouvernement. Par la suite, les employés de l’établissement suivront une formation donnée par des organismes comme le Planning Familial. À travers celle-ci, iels apprennent à assurer la sécurité de toute personne victime de harcèlement, à la rassurer et également à recueillir sa parole.

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires