Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
©Robert Nickelsberg/Getty Images

Des femmes texanes publient une vidéo percutante contre l’interdiction de l’avortement

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Au Texas, l’avortement est devenu totalement interdit. Face à ces mesures, des femmes se mobilisent afin d’encourager la population à voter lors des Midterms afin que la situation change.

Si au Texas l’accès à l’avortement était déjà difficile avant l’abrogation de l’arrêt Roe V Wade par la cour suprême, désormais, il est totalement interdit sur le territoire. La seule exception est en cas de danger pour la vie de la mère. Pour ce qui est des femmes qui se retrouveraient enceintes après avoir été victimes d’inceste ou de viol, aucune exception n’est permise: elles ne sont pas autorisées à avorter non plus. Une situation qui prive des centaines de femmes, peu importe leur âge, du droit à disposer de leur propre corps. Les textes de lois en vigueur « incitent les citoyens à dénoncer les avortements, avec 10 000 dollars de « dédommagements » à la clé. « Avec mon mari, nous avons fait promettre à ma fille que, si jamais elle tombait enceinte, elle nous en parlerait en premier et à personne d’autre. Garder le secret, c’est la seule façon de laisser un choix à ma fille, et de pouvoir l’aider si elle veut avorter », a confié Nancy Thompson à « FranceInfo » en faisant référence à la possibilité de quitter l’Etat pour un lieu où l’accès à l’avortement est encore légal. Cette mère texane est la fondatrice du mouvement « Les Mères contre Greg Abott », ce groupe de femmes issues de tous les bords politiques qui dénonce les lois appliquées par le gouverneur du Texas.

Lire aussi : Une clinique sur l’eau, le projet pour rendre l’avortement accessible aux USA

« On ne laisserait pas une enfant de 12 ans adopter un enfant ? Alors pourquoi la forcer à en avoir un ? »

Sur les réseaux sociaux, le groupe de mères est extrêmement actif et diffuse plusieurs clips vidéo chocs afin de faire prendre conscience de l’aberration que représente l’interdiction de l’avortement. Si dans les précédentes vidéos diffusées, on assistait à des scènes terribles comme celle d’un couple attendant un enfant auquel le docteur annonce que le bébé a un grave problème au cerveau et ne survivra que quelques heures après la naissance, mais leur rappelle que la loi ne les autorise pas à procéder à un avortement. Cette fois-ci, le mouvement pro-choix a frappé fort avec une vidéo plus que percutante, qui met en scène une petite fille de 12 ans se rendant dans un centre pour adopter un enfant. La réceptionniste lui explique qu’elle est trop jeune pour adopter un enfant, qu’elle n’a pas les ressources pour subvenir à ses besoins, que c’est impossible. Mais quelques secondes plus tard, une autre jeune fille fait irruption dans la pièce et demande alors le service de la clinique consacré aux avortements. Cette fois-ci, la réceptionniste lui explique que la loi n’autorise plus les avortements. Un slogan apparaît alors sur l’écran : « On ne laisserait pas une enfant de 12 adopter un enfant ? Alors pourquoi la forcer à en avoir un ? »

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires