Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
J'ai un crush, c'est grave docteur? Montage Flair Canva

Non, avoir un crush n’est pas une trahison de votre partenaire

Kathleen Wuyard

Votre couple vous épanouit, votre partenaire est la personne pour vous, c’est l’amour fou... Et puis sorti de nulle part, un crush vous titille le coeur. C’est grave, Docteur?

Est-ce que ça veut dire que la flamme est en train de s’éteindre? Que vous courez droit vers la séparation? Qu’en vrai, votre partenaire n’est pas « votre » personne? Ou bien ce crush signifie-t-il que vous êtes une mauvaise personne, le genre à foutre un couple en l’air et à être infidèle?

Oula, oula, du calme. On inspire. On expire. Déjà, la définition même du terme selon les psychologues implique de ressentir une attraction a priori unilatérale pour une autre personne, sans avoir la moindre intention d’agir. Et on se rassure: non, avoir un crush n’équivaut pas à une trahison de votre partenaire, ni même à un signe que ça ne va plus entre vous. Ainsi que l’explique la thérapeute de couple Rachel Sussman, par définition, les humains sont des êtres visuels, programmés pour admirer la beauté. Il n’y a donc rien de mal à prendre du plaisir à mater en douce le brun ténébreux qui partage l’open space avec vous (et quinze autres personnes, mais c’est surtout lui que vous remarquez).

Et la thérapeute d’aller jusqu’à affirmer qu’il n’y a rien de mal à parfois vous autoriser à flirter légèrement avec votre crush, précisant que cela peut vous apporter un boost de confiance. Mais attention toutefois à ne pas franchir la ligne invisible qui vous ferait basculer dans un territoire où votre couple pourrait être menacé.

It’s just a little crush

En effet, par définition, un crush est quelque chose de léger et de passager. Vous arrivez au boulot, vous remarquez que le brun ténébreux susmentionné est habillé tout en noir aujourd’hui et que ça lui va bien, vous lui faites un petit sourire puis vous passez à autre chose parce que votre boîte mails déborde. Innocent, léger, normal, sain même.

Par contre, si vous vous surprenez à ne pas arriver à vous concentrer parce que vous ne faites que penser à cette personne qui vous attire sans être votre moitié officielle, et que vous ressentez une forme de culpabilité et de tiraillement alors même que vous n’avez « rien fait », il est peut-être temps de vous demander si votre couple va vraiment si bien que ça. « Si vous êtes en couple depuis longtemps, un crush persistant est peut-être le signe que vos goûts ont changé ou bien que votre partenaire ne vous comble plus » avance Rachel Sussman à nos consoeurs de la version américaine de « Cosmopolitan ».

Ceci étant, prenez le temps de faire le point sur vos sentiments avant de prendre la moindre décision qui pourrait s’avérer irréversible. Dans un essai intitulé « pourquoi avoir un crush est si répandu et sain », le psychologue américain David Ludden souligne que les personnes qui sont avec leur partenaire depuis plusieurs années sont particulièrement susceptibles de ressentir une attirance passagère pour d’autres personnes. Et que ces attirances servent notamment à tester et renforcer leur engagement envers leur partenaire.

Être attiré·e par d’autres personnes est au coeur de la nature humaine et nous permet de mettre nos relations amoureuses à l’épreuve. Voire même, de les renforcer: si on garde son crush pour soi, cela nous prouve que le lien qui nous unit à notre partenaire est solide. Et cela peut même avoir un effet positif sur notre vie sexuelle, puisqu’en règle générale, le fait de ressentir cette attirance extérieure fait se sentir plus sexy et invite à plus d’intimité dans sa relation de couple » explique David Ludden.

Et de finir sur une note encore plus rassurante, argumentant que non seulement il ne faut pas se sentir coupable de ressentir ces pulsions passagères, mais bien les voir comme une preuve de notre loyauté envers notre partenaire, sans laquelle on ne se gênerait pas pour concrétiser cette attirance. Allez, un petit sourire sans conséquences au beau brun, et puis retour à votre boîte mails, elle vous appelle.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires