Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Selon une étude, le mode silencieux de notre smartphone nous rendrait encore plus accros

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Alors qu’on pourrait croire qu’en mettant son téléphone en mode silencieux, on l’oublierait un peu, la réalité est tout autre. Selon une étude, ne pas entendre le téléphone sonner nous encouragerait encore plus à le consulter.

Le smartphone est entré dans nos vies il y a plus de vingt ans et a tout bouleversé sur son passage. Il occupe désormais une très grande partie de notre temps. Pour pallier ce phénomène, certains ont choisit de mettre leur smartphone en mode silencieux en pensant que le fait de ne pas entendre les notifications, ni les appels, les aiderait à décrocher de leurs écrans. Pourtant, une étude publiée dans la revue « Computers in Human Behavior », en mai dernier, a révélé que cette technique serait inefficace, voire contre-productive.

Lire aussi : Les 5 conseils d’une accro à son téléphone pour lâcher son smartphone

Le silence nous appelle

Menée sur 138 personnes différentes, l’étude leur a donné le choix afin de voir le résultat sur leurs comportements : « Les participants ont été invités à tester plusieurs fonctionnalités de leur smartphone pendant quatre jours consécutifs : 42 % ont choisi le mode vibration seul, 8,7 % se sont tournés vers le mode silencieux, tandis que les autres ont laissé leur sonnerie activée. » Contre toute attente, ceux ayant choisi le mode silencieux, ont passé le plus de temps à regarder leurs téléphones. « Lorsque le son et les vibrations du téléphone étaient activés, les personnes vérifiaient leurs téléphones 52,9 fois par jour en moyenne, contre au moins 98,2 fois par jour en moyenne lorsque le téléphone était complètement silencieux », expliquent les chercheurs.

Un facteur de stress

L’étude montre également que le fait de désactiver le son de son téléphone serait une source de stress pour les utilisateurs : « Chez certains individus, nous avons observé que faire taire les téléphones portables (pas de son ni de vibrations) induisait une plus grande utilisation et des comportements de vérification des notifications presque compulsifs. » L’envie de consulter son smartphone serait liée à l’idée de rater quelque chose, la FoMO (fear of missing out) lorsque ce dernier est en mode silencieux. Les chercheurs conseillent donc de ne pas forcément mettre toutes les notifications en sourdine, mais uniquement celles qui « ne provoquent pas d’anxiété lorsqu’elles ne sont pas consultées ». Il faudrait donc adapter la formule selon les intérêts de chacun. 

À lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires