Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
"Le deuil est comme le beurre dans la pâte feuilletée" DR Flair Canva

« Le deuil est comme du beurre »: l’approche bienveillante pour y faire face

Kathleen Wuyard

Quand on y est confronté·e, le deuil peut sembler impossible à surmonter, une douleur dont on ne sera jamais libéré·e. Et si, malheureusement, seul le temps permet de l’apaiser, en attendant, on se répète la jolie approche de l’illustratrice Ruth Chan comme un mantra.

Elle-même aux prises avec le deuil, le sien et celui d’amis proches qui ont dû « faire faces à certaines pertes tragiques », l’illustratrice américaine, basée à Brooklyn, a trouvé une manière poétique et bienveillante de parler de ce processus auquel on est malheureusement tou·te·s un jour confronté·e·s: « le deuil est comme du beurre ».

Ou plus précisément: le deuil est comme le beurre dans une pâte feuilletée.

Ainsi qu’elle le précise dans une série d’illustrations postées sur son compte Instagram, au début « il semble immense et impressionnant, il pèse lourd et écrase tout, mais proportionnellement, il s’intègre à la pâte. Il ne disparait jamais, mais il infiltre chaque morceau, devenant plus doux au passage. Jusqu’à ce qu’un jour, il devienne aussi une partie de vous qui ne soit plus douloureuse ».

Et Ruth Chan de souligner à quel point c’est pénible qu’il n’y ait ni formule toute faite ni ligne du temps précise face au deuil, ce qui est à la fois angoissant et libérateur, comme une invitation à écouter ce que son corps et son âme disent plutôt que les injonctions de la société. « Et en ce moment, mon corps me dit que j’ai besoin d’un croissant », sourit-elle. Quelque chose nous dit que vous aussi: ça ne fera pas moins mal, mais le temps de quelques bouchées, la douleur sera douce comme du beurre.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires