Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Burn after writing - Montage Flair

ON A BRÛLÉ: « Burn after writing », le livre de développement personnel qui parle de soi

Manon de Meersman

Dans le genre best-seller, citons le bouquin « Burn after writing » qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dans le monde entier. Et pour cause: ce livre de développement personnel flirte entre le journal intime et le bilan de vie.

« Burn after writing » nous offre l’opportunité de nous confronter aux grandes questions de la vie. « Qui êtes-vous aujourd’hui? Comment en êtes-vous arrivé là? Où allez-vous? » nous questionne Sharon Jones, auteure du livre. En effet, ce dernier propose des questions introspectives, des jeux d’esprit, des expériences de réflexion et des devoirs, le tout sur votre sujet favori: vous-même.

Lire aussi: Le livre à brûler, l’auto-thérapie pour faire page blanche sur sa vie

Conserver des écrits dans le monde réel

Avec son livre « Burn after writing », Sharon Jones nous rappelle à quel point l’écriture est unique. « Unique comme le sont une empreinte digitale, une voix ou une trace de pas », précise-t-elle avant de reprendre: « Chaque écriture en dit autant sur la personne elle-même que sur l’intention qu’elle met dans ses propos. Vous vous livrez entièrement lorsque vous utilisez un stylo sur une feuille de papier. » Ce livre, qui nous questionne et nous fait réfléchir avec ses nombreuses questions au fil des pages, nous propose de conserver quelque chose pour le monde réel, « qui reste, après tout, le seul endroit où nous pouvons vraiment être nous-mêmes. Écrivez quelque chose de beau à la main et vous pouvez être sûr que cela durera pour l’éternité » conclut Sharon Jones.

Dans son livre, on fait face à de nombreux questionnements, abordant tantôt nos souvenirs, tantôt nos rêves, tantôt nos accomplissements. Ainsi, on se retrouve à répondre avec toute la concentration requise par l’exercice à des questions du genre: « La chose que j’aimerais changer en moi? », « La personne responsable de ma plus grande blessure? », « La croisée des chemins la plus importante de ma vie? » ou encore « Le top 5 de mes villes préférées ».

Pourquoi on le conseille?

À travers certaines questions, ce livre nous rappelle inconditionnellement les livres des copain·ines que l’on remplissait lorsqu’on était enfant. « Burn after writing » constitue un plongeon dans qui nous sommes aujourd’hui. Chaque page complétée apporte son lot de frissons et de réflexion. Dans une optique de développement personnel, ce bouquin offre des clés à une introspection par le biais de notre propre personne. Nous sommes seul·e face à ces questions et personne d’autre que nous ne peut compléter les 143 pages. Et en 143 pages, on s’en doute, il y en a un paquet de choses à dire, à se souvenir, à réfléchir, à questionner, à cogiter…

Aussi, ce livre nous offre un moment pour soi, en totale déconnexion avec ce qui se passe autour de nous et loin des ondes de notre téléphone. En complétant ce carnet, on se délecte d’un plaisir personnel: celui d’apprendre davantage sur soi et de passer du temps avec sa propre personne.

« Burn after writing », Sharon Jones, Éditions Contre-Dires, vendu au prix indicatif de 12,90€.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires