Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Photo taken in Lena, United States

L’astuce infaillible pour stopper net les pleurs de bébé

Passé 18 heures, votre nouveau-né pleure sans raison et vous ne savez pas comment faire pour le·la calmer? Après avoir tout essayé, nous avons trouvé la solution ultime.

Les pleurs de décharge

Mon nouveau-né semblait être le bébé le plus calme et serein du monde. Sauf qu’aux environs de ses 6 semaines de vie, ma fille a commencé à crier hurler sans raison entre 18h et 22h. D’abord en panique face à petit être inconsolable, j’ai vite compris qu’il s’agissait des fameux “pleurs de décharge“, que ces derniers étaient tout à fait normaux et qu’ils étaient en fait la conséquence d’une accumulation de stimulations et d’émotions au cours de sa journée. Pour apaiser ses pleurs du soir, j’ai tout tenté: lui donner le bain, la mettre en portage, la bercer, lui chanter 1001 chansons (merci mes 10 années de scoutisme), la promener en poussette, lui donner le biberon, sauter sur le ballon de grossesse, renverser encore et encore un bâton de pluie… J’ai même tenté la technique incroyable du célèbre docteur Robert C.Hamilton (elle fonctionne vraiment, mais ma fille se mettait à nouveau à pleurer dès que j’arrêtais de la porter).

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Et puis j’ai découvert une technique in-fa-illi-ble.

Sérendipité

Un jour alors que j’étais en train de me sécher les cheveux, ma fille s’est mise à pleurer dans son lit. Pour la calmer, je l’ai emmenée dans la salle de bains et l’ai installée dans son transat à côté de moi. J’ai rallumé mon sèche-cheveux en me disant que j’allais devoir faire vite. Sauf que ses pleurs ont cessé dans la seconde où j’ai allumé l’appareil.

L’astuce du sèche-cheveux

Le lendemain, voulant réitérer l’expérience, j’ai placé le sèche-cheveux dans notre chambre à coucher quand elle a commencé à hurler à 18h tapantes. Le miracle s’est à nouveau produit. Ainsi, durant les quelques semaines qui ont suivi, j’ai allumé le sèche-cheveux à chaque fois que je n’arrivais pas à la calmer. Grâce à cette astuce, j’ai pu prendre ma douche sans (trop) me dépêcher et manger assise sans avoir à marcher autour de la table avec elle dans les bras.

La bonne nouvelle? Cette astuce ne coûte pas grand-chose en électricité (selon le site totalenergies.fr, le sèche-cheveux consomme peu, il faut compter environ 0,14 centimes pour une utilisation de 30 minutes).

Lire aussi

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires