Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© laurence vandenborre

Cette joaillerie donne une seconde vie aux anciens bijoux de famille

Gwendoline Cuvelier Journaliste

La créatrice belge Laurence Vandenborre, connue pour ses créations de bijoux hauts en couleurs, est également réputée pour offrir une seconde vie aux anciens bijoux de famille. Le résultat est sublime!


Vous avez reçu une bague appartenant à votre grand-mère, une vieille broche ou un collier qui n’est pas à votre goût mais possède de la valeur (sentimentale et pécuniaire)? Plutôt que de laisser ces merveilles prendre la poussière au fond d’un tiroir, transformez les bijoux démodés en pièces uniques que vous porterez fièrement en souvenir de vos ancêtres.

Bijoux de famille


« La symbolique d’un bijou qui puisse passer d’une génération à une autre a une valeur sentimentale inestimable. Beaucoup de client·e·s laissent parfois dormir dans leurs tiroirs de véritables trésors qui peuvent être redessinés afin de leur donner une seconde vie. Il s’agit là aussi d’aborder la joaillerie de manière éthique puisque nous recyclons l’or et repolissons des pierres existantes. L’échange avec le client qui prend part activement au projet de création et l’écoute de ses souhaits sont les éléments qui font que j’adore mon métier! » explique Laurence Vandenborre.

laurence vandenborre

Concrètement, comment ça fonctionne?


Laurence Vandenborre Fine Jewelry fournit une évaluation précise des pièces auxquelles le·la client·e souhaite redonner une nouvelle vie. L’équipe de l’atelier évalue si les pierres peuvent être réintégrées dans le nouveau bijou. Les artisans les repolissent, pèsent l’or de la pièce existante et donnent une estimation de sa valeur en fonction du cours actuel de l’or. Cette valeur est ensuite déduite du montant total du nouveau bijou. Enfin, vous recevez un devis final pour le nouveau bijou ainsi qu’un design 3D basé sur vos envies et idées.

Plus d’infos sur le site Internet.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires