Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Souffrez-vous de la maladie cœliaque, une intolérance extrême au gluten?

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Ce lundi 16 mai marque la Journée Internationale de la Maladie Cœliaque. Cette maladie auto-immune causée par le gluten passe encore trop souvent sous les radars, alors que son diagnostic est particulièrement important.

Du 16 au 22 mai, Schär, fabricant de produits sans gluten, organise pour la troisième année consécutive la Semaine de la Cœliaquie dans le but de sensibiliser le public à la maladie cœliaque et à l’importance de se faire diagnostiquer.

Lire aussi: RECETTE: un bounty fait maison sans gluten, cru, vegan & gourmand

La maladie cœliaque, qu’est-ce que c’est?

Chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, une réaction inflammatoire se produit dans la paroi intestinale lorsque celle-ci entre en contact avec du gluten. Cette réaction réduit le nombre de cellules intestinales et perturbe la digestion et l’absorption des nutriments, ce qui provoque souvent des symptômes désagréables à court terme, mais peut aussi causer des lésions à long terme. C’est donc bien plus qu’un simple mal de ventre!

« Un diagnostic rapide est important afin d’éviter des lésions ultérieures causées par une maladie cœliaque non traitée, comme l’ostéoporose ou la neuropathie. Mais les carences en nutriments tels que le fer, l’acide folique et la vitamine B12 sont également fréquentes et peuvent entraîner de nombreuses autres complications » explique Katrien Wellens, diététicienne chez Schär.

Souffrez-vous de la maladie cœliaque?

La complexité du diagnostic de la maladie est en grande partie due aux symptômes variés et souvent vagues qui ne font pas toujours immédiatement penser à la maladie cœliaque. Les symptômes possibles sont la diarrhée, les douleurs abdominales et la perte de poids, mais aussi des symptômes non spécifiques comme les aphtes, l’anémie, la fatigue ou l’infertilité. Certain·e·s patient·e·s sont même asymptomatiques et ne présentent aucun signe de la maladie. De plus, de nombreux·ses professionnel·le·s de la santé ne connaissent pas suffisamment la maladie cœliaque et ont donc du mal à la reconnaître.

Afin d’amener les personnes sur la voie du diagnostic, Schär a créé un autotest pouvant déjà donner une première indication, en 10 minutes top chrono. Vous pouvez le trouver sur son site Internet.

Environ 1% de la population atteint

Il apparaît que le nombre de personnes qui mangent sans gluten parce que leur organisme ne le tolère pas – en raison de la maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten – a augmenté de 33%, passant d’une personne sur 3 à près d’une personne sur 2. Ces chiffres ressortent d’une étude de GfK sur la consommation d’aliments sans gluten, qui a été comparée avec une étude similaire réalisée en 2018.

Il s’agit d’un constat positif qui montre que de plus en plus de personnes atteintes de la maladie cœliaque ou de sensibilité au gluten parviennent à obtenir un diagnostic et peuvent ainsi commencer un régime sans gluten. ​

« Il est essentiel que les personnes atteintes de la maladie cœliaque – environ 1% de la population en Belgique – reçoivent rapidement un diagnostic et puissent adapter leur régime alimentaire en conséquence. La suppression du gluten dans l’alimentation reste jusqu’à aujourd’hui le seul remède aux problèmes de santé liés au gluten. Comme le montrent les chiffres de l’étude, nous allons dans la bonne direction, mais il y a encore beaucoup de travail à faire avant que nous puissions cesser de parler de sous-diagnostic » explique Katrien Wellens, diététicienne de Schär.

Selon une enquête menée auprès des membres de la VCV, l’Association flamande de la maladie cœliaque et de la SBC, la Société belge de la Cœliaquie, la durée de la période de diagnostic montre également une évolution positive. Pour les personnes diagnostiquées il y a 15 ans ou plus, il fallait moins d’un an dans 36% des cas. Pour les diagnostics récents (entre 2 et 15 ans), près de 6 cas sur 10 (58%) ont été diagnostiqués dans l’année.

Bien qu’il soit aujourd’hui possible de parvenir à un diagnostic dans un délai plus court, il existe malheureusement aussi des cas où le diagnostic est retardé, même si ces situations deviennent de plus en plus rares. Chez les patient·e·s diagnostiqué·e·s il y a plus de 15 ans, le diagnostic a duré plus de 9 ans pour un peu plus d’un sur cinq (22%), alors que pour les diagnostics récents, cette proportion est inférieure à un cas sur dix (8%).

Le régime sans gluten comme seul remède

Lorsque la maladie cœliaque est diagnostiquée, le fait que le·la patient·e adopte un régime sans gluten permet d’éliminer rapidement les symptômes souvent très désagréables. Vous trouverez plus d’infos sur la maladie cœliaque et des tas d’idées recettes sans gluten sur le site Internet de Schär.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires