Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

MALADIE DE VERNEUIL: les femmes principalement atteintes

Souvent perçue comme un problème d’hygiène, la maladie de Verneuil est en réalité une maladie inflammatoire de la peau. Trop peu connue, elle touche pourtant un Belge sur 100 dont des femmes principalement.

Il faut lever le tabou


La maladie de Verneuil, jamais entendu parlé? Pourtant, un Belge sur 100, soit plus de 1 100 Belges dont 75% de femmes, est atteint par cette maladie inflammatoire de la peau. Sensibiliser et informer voilà le but de la journée mondiale de la maladie de Verneuil, ce mercredi 6 juin.

Les symptômes: abcès douloureux, purulents et odorants


Des lésions douloureuses, des kystes ou des abcès présents généralement dans les plis corporels soit au niveau des aisselles, de l’aine, des fesses, sous les seins ou à l’intérieur des cuisses caractérisent la maladie de Verneuil. Ces mêmes abcès provoquent également des écoulements et s’accompagnent d’une odeur qui socialement rend la maladie handicapante. Au-delà de ces aspects, les personnes atteintes par la maladie de Verneuil souffrent physiquement.

7 ans pour établir le diagnostic


Le pire, c’est que le diagnostic est mal connu. Résultat: les médecins lient généralement ces symptômes à un manque d’hygiène alors qu’il n’en est rien. « De nombreux médecins généralistes et spécialistes ne reconnaissent pas l’hidrosadénite et l’identifient comme une maladie infectieuse, alors qu’il s’agit d’un phénomène inflammatoireCela amène souvent le patient à errer entre différents médecins et services », explique la Pr. Del Marmol, chef du service de dermatologie à l’hôpital Erasme. En moyenne, il faut 7 ans pour établir le diagnostic de la maladie de Verneuil… Une fois la maladie identifiée, c’est déjà un sentiment de libération pour les patients qui souvent se sentent honteux. « Lorsque j’ai appris que j’avais la maladie de Verneuil, j’étais soulagée car j’avais besoin qu’on mette un nom sur mon problème. J’allais pouvoir la contrer. Il est plus facile de combattre l’ennemi quand on connait son nom », confie Florence, diagnostiquée il y a seulement deux ans alors qu’elle souffre de la maladie depuis plus de 20 ans.

Informer sur la maladie


La semaine de la maladie de Verneuil qui se déroule depuis ce lundi 4 juin est l’occasion de faire connaître la maladie au grand public et surtout aux personnes qui en souffrent. L’hôpital Erasme à Bruxelles dispose d’une consultation dédiée à la maladie de Verneuil. Et depuis mai, l’UZ Brussels a mis au point une une consultation dédiée aux maladies inflammatoires, répondant au besoin de prise en charge multidisciplinaire. Pour plus d’infos et pour effectuer un diagnostic en ligne rendez-vous ici.

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires