https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Shutterstock

Ibuprofène et risque d’infertilité, faut-il s’inquiéter?

Laurane Wattecamps

Une étude publiée ces derniers jours inquiètent les consommateurs d’anti-inflammatoires. L’ibuprofène serait tenu pour responsable de risque concernant la fertilité. Des chercheurs mettent en garde les hommes.


Des chercheurs français ont tiré la sonnette d’alarme après la publication d’une étude sur les anti-inflammatoires. Ces cachets sont énormément consommés notamment pour la douleur et la fièvre. Mais ils présenteraient des risques pour la fertilité de l’homme en raison « d’effets perturbateurs endocriniens sévères ».

L’étude s’est basée sur des tests réalisés in vitro et auprès de sportifs de 18 à 35 ans. Elle a démontré que la prise de 1200mg par jour pendant six semaine augmentait le risque d’infertilité. « La prise prolongée à des doses importantes d’ibuprofène exerce chez les jeunes hommes des effets perturbateurs endocriniens sévères conduisant à un état appelé hypogonadisme compensé », ont-ils expliqué dans un communiqué de l’Inserm.

Concrètement, cela signifie que la prise à long terme d’ibuprofène a pour effet de diminuer la testostérone et de provoquer une suractivité d’autres hormones. « Attention à la prise soutenue chez l’homme » en ont conclu les chercheurs. Toutefois, ils n’ont pas encore démontré les effets d’une prise à petite dose.

Bien entendu, si les résultats de cette étude sont alarmants, ce n’est pas pour autant qu’il ne faut plus en consommer en cas de douleurs ou d’inflammations. Par contre, les personnes directement concernées (les sportifs, les personnes souffrant de rhumatismes ou maladies chroniques) sont plus sujettes à craindre des effets secondaires. Elles devraient donc bénéficier d’un suivi hormonal afin de garantir un traitement optimal sans risque pour leur santé.

Pour rappel, l’ibuprofène est en vente libre dans les pharmacies en Belgique. Pour plus d’informations ou de conseils, demandez l’avis de votre médecin.

Lire aussi:


 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires