Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Grossir ne veut pas dire déprimer DR Flair Canva

« Grossir ne veut pas dire être malheureux » rappelle une influenceuse

Kathleen Wuyard

Dans une société où la minceur (voire la maigreur) est élevée au rang de canon esthétique inspirationnel, difficile de ne pas voir un échec dans le fait de grossir. Et pourtant, prendre du poids ne pèse pas toujours sur le mental, au contraire.

Ainsi que le rappelle l’influenceuse bruxelloise aussi décomplexée que décomplexante Amal, grossir n’implique pas forcément de se morfondre chez soi en rêvant de rentrer dans une taille 34. Ou avec ses propres mots: « c’est pas parce qu’on prends du poids qu’on est malheureux ».

Et la jeune femme sait de quoi elle parle, puisqu’elle accompagne ce rappel d’une vidéo la montrant à différents poids et détaillant son ressenti à chaque période.

Soit, concrètement: grosse, donc, mais aussi « heureuse, épanouie, remplie de confiance et d’amour propre », contrairement à l’époque où Amal était plus mince, certes, mais surtout « malheureuse et déprimée », sans aucune confiance ni estime d’elle-même. Un contraste qui a trouvé écho chez nombre des personnes commentant sous le post, l’une faisant remarquer que « Coluche disait que la bonne taille c’est quand les pieds touchent le sol, je dis que le « bon »poids c’est celui dans lequel tu te sens bien, peu importe ce qu’en pensent les autres », tandis qu’une autre confie avoir  » toujours été mince (mais je me trouvais grosse), mal dans ma peau. J’ai pris du poids, donc c’était encore pire et depuis que j’ai travaillé sur ma confiance en moi, mon estime de moi, je me rends compte que le poids n’enlève en rien à ma valeur ».

Lire aussi: Comment TikTok perpétue le mythe toxique du « poids normal »

Même si, arriver à ce point n’est pas simple, de nombreuses commentatrices regrettant de ne pas parvenir à s’accepter et avouant vivre (très) mal le fait de grossir. Un état d’esprit qui pèse lourd sur le moral et la joie de vivre, et contre lequel on se répète comme un mantra le commentaire laissé sous le post d’Amal par une certaine lysa.fb: « tout ça n’a rien à voir avec grossir ou avec le poids, même si parfois il y a un rapport. C’est d’abord le travail sur soi et l’épanouissement personnel qui jouent sur la façon dont on se voit. Rappelez-vous que la seule personne qui sera avec vous jusqu’à la fin de votre vie, bah c’est vous-même. Alors chérissez-vous, aimez-vous, soyez votre propre famille, votre meilleur amie et l’amour de votre vie à la fois ». Et ce, quel que soit le poids affiché sur la balance. Vous n’aimeriez pas moins votre BFF si elle avait pris quelques kilos, si? C’est bien ce qu’il nous semblait.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires