Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Shutterstock

Choc toxique: comment se protéger de ce syndrome dangereux pendant les règles

Laurane Wattecamps
Le nombre de cas de choc toxique ne cesse d'augmenter. Ce syndrome lié aux règles a déjà nécéssité des amputations et peut conduire jusqu'au décès. Certes, la maladie fait peur. Raison de plus pour savoir comment s'en prémunir. 

Si le syndrome du choc toxique avait presque disparu en 1990, il a refait surface dix ans plus tard. Avec 22 nouveaux cas déclarés en France en 2014, cette maladie est causée par un geste banal pour les femmes, porter un tampon. Aujourd'hui, de nombreux médecins s'inquiètent de la recrudescence des chocs toxiques pendant les règles. 

 

C'est quoi le choc toxique?

Le syndrome peut toucher 1 % des femmes, celles porteuses du staphylocoque doré. Pendant les règles, le port d'un tampon est déclencheur. "Le fluide menstruel est bloqué, il va rester au chaud. C'est donc un milieu de culture formidable et s'il y a cette fameuse bactérie, elle va se mettre à produire une toxine (TSST-1) qui va passer dans le sang", a expliqué le professeur Gérard Lina lors d'une conférence de presse relayée par AFP. Une fois le sang infecté, les risques font peur: parties du corps nécrosées, amputations voire décès. 

 

Se protéger

Les gynécologues et les médecins vous l'assureront, le meilleur moyen de lutter contre le choc toxique, c'est de ne pas porter un tampon plus de quatre heures d'affilée. Plus vous le gardez longtemps, plus les bactéries prolifèrent. Quelques règles d'hygiène permettent également de protéger votre vagin des agressions:

  • Lavez-vous les mains avant et après la pose du tampon.
  • Choisissez un tampon avec une faible absorption.
  • Changez-le régulièrement.
  • Alternez tampon et serviette.
  • Optez pour des serviettes la nuit

 

Agir vite

Que faire en cas de choc toxique? L'important est de le dépister rapidement. Une forte fièvre avec diarrhée, vomissement, évanouissement, éruption cutanée, vertige, les symptômes sont nombreux. Dès l'apparition de l'un d'eux, consultez un médecin.

 

 

En savoir plus:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires