Home Mode & Beauté Les bracelets de perles des 90s font un comeback ultra mode

Les bracelets de perles des 90s font un comeback ultra mode

Ils n’ont pas quitté nos poignets, du moins jusqu’à ce qu’ils deviennent trop « bébé » et ringards et qu’on les relègue dans un tiroir… Pour mieux les ressortir aujourd’hui. Aperçus aux poignets de tout ce que la planète mode compte de prêtresses des tendances, les bracelets de perles des 90s font un comeback remarqué et ultra désirable.

Dans l’univers très fermé des fashionistas dont la moindre tenue a le pouvoir de (dé)faire une tendance, Leandra Medine Cohen, la fondatrice de Man Repeller, occupe une place de choix. Célébrée pour son approche ludique et atypique de la mode, elle propose des silhouettes fraîches et stylées sans avoir l’air d’y toucher, et est une adepte du port d’une profusion de bracelets, tendance qu’elle a d’ailleurs baptisée « arm party ». Et les invités de choix à ses poignets? Nuls autres que les bracelets de perles de notre enfance, ceux montés sur un élastique qui pince légèrement les poils mais qu’on adorait quand même, en portant jusqu’à 10 à la fois à l’époque.

View this post on Instagram

A post shared by Leandra (Medine) Cohen (@leandramcohen) on

View this post on Instagram

A post shared by Roxanne Assoulin (@roxanneassoulin) on

Et s’ils ont été depuis longtemps remisé au fond d’un tiroir dans notre chambre d’enfant, il est désormais temps d’à nouveau les arborer fièrement, car outre Leandra, Selby Dummond, entre autres, la filiforme et élégante responsable des tendances chez Snapchat, est également fan. À l’origine de leur engouement, la créatrice new-yorkaise Roxanne Assoulin, qui a ressuscité les bracelets de perles des 90s dans des coloris very millenial et leur a apporté une touche précieuse en y mêlant des métaux et des strass. Ou comment surfer en beauté sur la vague nostalgique qui n’en finit pas d’engloutir nos dressings, mais aussi nous offrir l’accessoire parfait pour coolifier n’importe quelle tenue sans se ruiner.

View this post on Instagram

A post shared by Roxanne Assoulin (@roxanneassoulin) on

View this post on Instagram

A post shared by Roxanne Assoulin (@roxanneassoulin) on

Car si les bracelets imaginés par Roxanne Assoulin se vendent entre 80 et 415 dollars selon les modèles, ceux qui attendant sagement chez vos parents, eux, sont gratuits, et dotés d’une valeur sentimentale impossible à mesurer. Et si cela fait belle lurette que vous vous en êtes débarrassés, n’ayez crainte: la marque belge Les Petits Surfeurs propose des versions canon et accessibles de ces jolis bracelets nostalgiques.

Affublés de noms rigolos, pensés comme autant de références aux bonbons de notre enfance, les « candy bracelets » des Petits Surfeurs sont joliment nostalgiques mais résolument modernes aussi, mêlant doré, émail coloré et volumes pour un résultat résolument 2020 et surtout pas ringard. À chevrons, bicolore, de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ou encore confectionné à base de perles d’émail bombées, il y a un bracelet pour chacune, à condition d’aller vite: plusieurs modèles étant déjà sold-out. Bon par contre, Dieu de la mode, si tu nous lis: nul besoin de ressusciter la tendance des totoches, même en version précieuse.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.