Home Mode & Beauté 8 supplices que doivent subir toutes les vendeuses de Vinted

8 supplices que doivent subir toutes les vendeuses de Vinted

Grâce à Vinted, vous avez enfin pu vider votre dressing, pour le remplir à nouveau de plus belle grâce à l’argent gagné au passage. Et dès que vous vous lassez d’une fringue, désormais, vous la vendez direct. Magique, vraiment, et on irait presque jusqu’à dire que l’app’ était parfaite, s’il ne fallait pas composer avec les 8 supplices qui attendent tous les vendeuses.

1) Jouer au marchand de tapis

« Bonjour, acceptes-tu de me vendre ceci à 2,8 euros? »

« Je ne sais pas, TiteMiss1994, sachant qu’il s’agit d’une robe de marque, que j’ai achetée 100 euros et que je revends déjà à un tiers du prix alors que je ne l’ai portée qu’une fois, qu’est-ce que tu en penses? Correct, la réponse est non. Et honnêtement, je trouve ça très impoli que tu oses même poser la question ».

2) Gérer les brebis égarées

Enfin, on dit brebis pour être gentilles, parce qu’il ne s’agit pas vraiment d’agneaux. On veut bien être compréhensives, mais même en louchant très fort, « V-i-n-t-e-d », ça ne se lit pas pareil que « T-i-n-d-e-r » et donc on se passerait franchement des gros lourdauds qui viennent draguer. Surtout qu’ils ne nous achètent rien, en plus, les salauds.

3) L’angoisse des reviews

Personne n’est à l’abri d’un rageux furtif, qui avait l’air ultra sympa lors de l’achat, puis nous colle une review à 1 étoile seulement après réception du colis parce qu’on avait indiqué que la robe était turquoise, et en fait, elle est « vert d’eau foncé ».

4) La quête des paquets

Techniquement, vous pourriez juste le mettre dans un sac poubelle et hop, envoyé. Sauf que c’est la review pourrie assurée, alors vous prenez le temps de trouver un paquet acceptable. Limite si vous ne faites pas un petit paquet cadeau en prime.

5) Se traîner jusqu’au point poste

Certes, vous ne devez pas vous encombrer de timbres et autres frais de ports, mais quand même, pour peu que vous ayez particulièrement bien vendu et que le point Relay ne soit pas à côté de chez vous, vous comprenez comment le Père Noël se sent le 24 décembre avec sa hotte remplie de cadeaux à se trimbaler. Sauf que vous, personne ne vous a laissé une petite friandise au pied du sapin pour vous récompenser. L’injustice.

6) Envoyer à temps

Sous peine de voir la vente annulée, et de recevoir une évaluation négative de Vinted. Diablerie!

7) Les contrôleurs de qualité ultra-zélés

On a toutes eu affaire à la Anna Wintour de la seconde main, du genre à se lancer dans une tirade rageuse si une pampille rikiki est décousue à un endroit invisible d’une robe de créateur qu’elle a achetée à un dixième du prix. Et quand on dit « eu affaire », c’est un euphémisme pour « eu envie d’étrangler ».

8) « Possible de voir porté? »

Le pire, c’est qu’au début, on s’exécutait. Maintenant, on ignore directement le message, parce qu’on sait que d’office, la question qui arrive à la suite, c’est « acceptes-tu de me vendre ceci à 2,8 euros », et on n’est pas venues ici pour souffrir.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.