Home Lifestyle Voyage Voyager est à nouveau autorisé mais quelles sont les modalités à respecter?

Voyager est à nouveau autorisé mais quelles sont les modalités à respecter?

Photo Taken In Thailand, Bangkok

Depuis ce 19 avril, les voyages non-essentiels à l’étranger sont à nouveau autorisés, même s’ils restent déconseillés. Qu’en est-il des formalités à suivre si vous décidez de plier bagage?

Devez-vous vous faire tester avant le départ, à votre retour et respecter une période de quarantaine? On fait le point sur la réglementation actuellement en vigueur.

Quels sont les voyages autorisés?

Depuis le 19 avril, tous les voyages vers l’étranger sont autorisés. Vous ne devez plus remplir de déclaration sur l’honneur pour attester du caractère essentiel de votre déplacement.

Certaines formalités doivent-elles toujours être accomplies avant le départ?

Oui. Renseignez-vous sur les modalités à effectuer avant le départ en lisant les conseils par destination sur ce site Internet. Vous aurez peut-être besoin de passer un test et/ou respecter une période de quarantaine en arrivant dans le pays.

“Si vous effectuez un voyage de plus de 48 heures à l’étranger dans le cadre professionnel, l’employeur doit compléter l’attestation Business Travel Abroad (BTA) avant le départ du travailleur à l’étranger. L’attestation Business Travel Abroad génèrera un code à 10 chiffres (« numéro de certificat de voyage professionnel »), lequel doit être communiqué au travailleur” ajoute Catherine Legardien, Legal Expert chez Partena Professional.

Qu’en est-il au retour en Belgique?

Si vous êtes resté·e plus de 48 heures à l’étranger ou que vous revenez en avion, en bateau, en train ou en bus depuis un pays en dehors de l’UE ou de la zone Schengen, vous devez remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF), au plus tôt 48 heures avant votre arrivée en Belgique. Vous devez également compléter un questionnaire d’auto-évaluation sur vos conditions de voyage et votre séjour à l’étranger.

Devrez-vous respecter une quarantaine et vous faire tester?

Le formulaire « Passenger Locator Form » ainsi que le questionnaire d’auto-évaluation seront examinés afin de déterminer si vous êtes considéré·e ou non comme un « contact à haut risque ». Bon à savoir: les voyageur·se·s revenant d’une zone rouge sont, par définition, considéré·e·s comme des contacts à haut risque.

  • Si, vous êtes considéré·e comme un “contact à haut risque”, vous êtes prévenu·e par SMS. Vous devrez respecter une période de quarantaine et vous faire tester le 1er jour et le 7ème jour de votre retour en Belgique. Si vous ne respectez pas cette obligation, vous risquez une amende de 250 euros minimum.
  • Si vous ne recevez pas de SMS, pas besoin de respecter une quarantaine et de vous faire tester.

“Le fait qu’il s’agisse d’un séjour pour raisons professionnelles attesté par l’employeur via le Business Travel Abroad (BTA) ne signifie pas automatiquement que le travailleur ne doive pas être considéré comme contact à haut risque. Les paramètres d’examen du formulaire Passenger Locator Form ainsi que du questionnaire d’auto-évaluation sont simplement moins stricts pour les voyages professionnels” précise Catherine Legardien.

Plus d’infos sur les déplacements de la Belgique vers l’étranger sur ce site Internet.

Photos: Getty images

Lire aussi: