Home Lifestyle Couple Votre nouveau-né pique des crises le soir? C’est normal!

Votre nouveau-né pique des crises le soir? C’est normal!

Vous vous sentez complètement désarmés face à votre petit bout qui hurle jusqu’à s’en percer les tympans? Pas de panique: c’est banal. Bonne nouvelle: ça passera!

Votre enfant se trouve sans doute tout simplement dans sa “Period of Purple Crying” comme l’a appelé le pédiatre, le Docteur Ronald Barr. Ce phénomène tout à fait courant chez les nourrisons se produit en général dans les premières semaines et mois de la vie d’un bébé. Pour le repérer, il faut prêter à attention à 6 caractéristiques facilement mémorisables grâce aux lettres du mot anglais “purple”.

P: “Peak crying”

= “pic de pleurs”. L’intensité des pleurs augmente jusqu’à atteindre son point culminant vers deux mois. Armez-vous de boule Quiès!

U: “Unexpected”

= “inattendu”. Les pleurs apparaissent soudainement sans raison apparente. Ils s’arrêtent comme ils sont apparus, brutalement.

R: “Resistant”

= “résistant”. Quoique vous fassiez pour le calmer, rien ne semble atteindre votre bébé. Il se montre résistant à toute forme d’apaisement.

P: “Pain”

= “douleur”. Votre enfant semble souffrir. Mais d’où?!

L: “Long-tasting”

= “longue durée”. Les pleurs peuvent durer plusieurs heures sans s’arrêter. Pour tenir le coup, la bonne idée est de s’isoler avec votre petite tornade dans une pièce et d’alterner la garde avec le papa.

E: “Evening”

= “soir”. Ces crises apparaissent souvent en soirée, souvent pile poil au moment où le papa rentre épuisé du boulot et qu’il se réjouit de retrouver son adorable progéniture…

Courage, ça passera

On ne va pas se mentir, cette période est parfois pénible et l’idée de balancer notre adorable petit bébé par la fenêtre nous a même déjà traversé l’esprit (mais pas longtemps). Ne culpabilisez pas, ça ne fait pas de vous des parents indignes. Vous n’avez absolument rien à vous reprocher! Savoir que ce phénomène est courant et naturel dans le développement de l’enfant est déjà rassurant. Autre bonne nouvelle, ce n’est qu’une phase. Ces pleurs intempestifs disparaissent généralement entre le 3ème et le 5ème mois. Dans quelques semaines, elle ne sera plus qu’un mauvais souvenir. La nature est bien faite, vous serez peut être même prêts à bientôt recommencer!

On pense aux jeunes parents: