Home Lifestyle Voici la méthode (miracle?) pour résoudre tous les conflits avec votre bambin

Voici la méthode (miracle?) pour résoudre tous les conflits avec votre bambin

alt_conflits

Et si une simple technique d’éducation en trois temps pouvait régler toutes les conflits avec votre enfant? D’après deux psychothérapeutes britanniques, la méthode APR pourrait aider de nombreux parents. Explications.

Empathie et fermeté: la clé du succès

Un enfant qui entame une crise de nerfs dans un magasin juste au moment de devoir partir, avouons-le, c’est tout sauf une chouette situation. Heureusement, à tout problème existe une solution. Dans leur livre « Now Say This », deux chercheurs britanniques, Heather Turgeon et Julie Wright détaillent les règles de base de la méthode APR (Accorder, Poser des limites, Résoudre le problème). La promesse de celle-ci? Régler toutes les conflits avec les bambins. Génial non? Voici comment ça fonctionne.

Concrètement, cette technique repose sur deux éléments: l’empathie et la fermeté. « Il s’agit de poser des limites claires et de faire appliquer les règles mais aussi d’aider son enfant à faire de meilleurs choix ou à résoudre le problème. Quand les parents font preuve d’empathie et de fermeté, les enfants ont tendance à se tourner vers leur sens intérieur du bien et du mal. » expliquent les auteurs à The Independent.

En pratique: comment résoudre les conflits

Première étape, il faut « s’accorder ». Pour cela, les chercheurs conseillent aux parents de s’accroupir à la hauteur de l’enfant et d’exprimer leur compréhension face à la colère, déception, frustration… du bambin. Exemple: si un enfant commence une crise de nerfs au moment de partir d’un magasin de jouets, l’un des parents doit faire preuve de compréhension « tu t’amusais bien, je comprends que tu n’as pas envie de partir. »

Deuxième étape, il faut « poser les limites », cela consiste à expliquer au bambin les raisons pour lesquelles il faut par exemple partir. C’est la phase d’explication.

Troisième étape, il faut « résoudre le problème » soit trouver un compromis avec l’enfant. Ceci poussera le petit à obéir de lui-même. Exemple: « on va chanter jusqu’à la voiture. »

En conclusion, il est indispensable que l’enfant comprenne que vous comprenez son point de vue, sa frustration, sa colère, sa déception… En sentant votre compréhension, le bambin s’en remettra plus vite.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.