Home Lifestyle Une image de l’anatomie d’une poitrine devient virale sur Twitter!

Une image de l’anatomie d’une poitrine devient virale sur Twitter!

En une semaine, cette image montrant l’anatomie d’une poitrine a récolté plus de 143.000 likes sur Twitter. On vous explique pourquoi un tel buzz.

Si cette image est devenue virale, ce n’est pas pour rien. Elle démontre le manque de connaissance de l’anatomie féminine ! Eh oui, sur ce cliché, on peut voir à quoi ressemblent les canaux galactophores d’une poitrine ; qui sont des structures anatomiques tubulaires ramifiées qui conduisent le lait sécrété par les glandes mammaires.

Manque de connaissance

Force est de constater que peu de personnes connaissent cette partie de l’anatomie d’une femme (nous, les premières). Et c’est plutôt incroyable… Dormait-on en cours de biologie ? N’a-t-on pas bien étudié nos manuels scolaires ? Pas vraiment ! En effet, cette partie de l’anatomie— qui ressemblerait en fait davantage à un arbre en 3D qu’à une pâquerette — n’est pas inclue dans les manuels scolaires car il s’agit de glandes, qui ne sont donc pas musculaires.

Mais cet argument a été contrebalancé par celui de la docteure Sarah Taber qui explique : « Chers amis, les lobes / conduits des glandes mammaires sont recouverts de muscle lisse car les seins ne fonctionnent pas comme les gens le pensent. Les gens pensent que le lait sort par la force de l’aspiration, ce n’est pas le cas ! Il est éjecté par les muscles lisses entourant les glandes et les conduits mammaires. Ceci est initié par l’ocytocine », poursuit-elle. En bref, cela signifie que le lait maternel est extrait des seins grâce à des mini-pompes, qui ressemblent à des petites pieuvres et qui entourent la glande protectrice. Grâce à l’ocytocine — hormone secrété par le cerveau de la jeune maman —, les pompes se resserrent sur la glande et expulsent ainsi le lait. Un élément du corps humain auquel on aurait tort de ne pas s’intéresser.

Mais si la photo est devenue virale, c’est aussi à cause de la forme insolite — en forme de fleurs — de cette partie de notre anatomie. Si certaines acclament la poésie du corps féminin, d’autres, par contre, ont été choqués voire dégoûtés de découvrir que l’intérieur de leur corps ressemblait à ça.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.