Home Lifestyle PHOTOS: un rorqual de 18 mètres et 35 tonnes s’est échoué sur...

PHOTOS: un rorqual de 18 mètres et 35 tonnes s’est échoué sur la plage du Coq

roquad coq
RTL.be

Cette nuit, un énorme cétacé s’est échoué sur la plage de la Mer du Nord. Un phénomène extrêmement rare d’après l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Cela ne s’était plus produit depuis 21 ans!

Le rorqual commun, le deuxième plus grand mammifère marin après la baleine bleue, est une espèce protégée. L’animal était déjà mort lorsqu’il s’est échoué.

Un rorqual à la Mer du Nord

Repéré en mer dans la journée de mercredi, il était suivi par des équipes scientifiques. Le rorqual dérivait, mort, escorté par des oiseaux.

Ons observatievliegtuig vloog boven de dode vinvis, die afdrijft naar de kuststrook tussen Oostende en De Haan. Het is een ‘gewone vinvis’ (Balaenoptera physalus), de op één na grootste walvis ter wereld. (beelden: KBIN – BMM)Notre avion d'observation a survolé le baleine morte qui dérivait vers la bande côtière entre Ostende et Le Coq. C'est un « rorqual commun » (Balaenoptera physalus), la deuxième plus grande baleine au monde. (image : IRSNB – UGMM)

Posted by Museum voor Natuurwetenschappen – Muséum des Sciences naturelles on Wednesday, October 24, 2018

Le cétacé serait arrivé à proximité du rivage vers 2h du matin. Il a été hissé par un bateau sur la plage. Les causes de son décès ne sont pas encore connues mais une autopsie doit avoir lieu aujourd’hui.

Les collisions avec des bateaux sont relativement fréquentes. On peut aussi avoir des maladies, des infections par virus. Certains animaux se prennent parfois dans des filets de pêche. Il y a aussi l’impact des polluants, ou des déchets tels que des plastiques. On a déjà eu des rorquals, de plus petite taille, morts parce qu’ils avaient ingéré des plastiques qui avaient bloqué l’estomac »

explique Thierry Jauniaux, spécialiste des mammifères marins et professeur à la faculté de médecine vétérinaire de l’université de Liège à la RTBF.

Une scène impressionnante

Avec ses 18 mètres et ses 35 tonnes, l’animal a de quoi intimider. Il est très rare d’en croiser en Belgique. Les eaux de la Mer du Nord ne sont pas assez profondes pour qu’il y trouve les proies dont il se nourrit habituellement.

1 / 5
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué
Un rorqual échoué

Source: RTL.be

Un rorqual échoué
Un rorqual échoué

Source: RTL.be

Un rorqual échoué
Un rorqual échoué

Source: RTL.be

Un rorqual échoué
Un rorqual échoué

Source: RTL.be

Un rorqual échoué
Un rorqual échoué

Source: RTL.be

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.