Home Lifestyle Technologie Instagram retire une fonction vitale pour notre espionnage

Instagram retire une fonction vitale pour notre espionnage

Les pros du stalking le savent, la page « abonné(e) » d’Instagram était une mine d’or d’infos, permettant de se la jouer détective privé en affichant tous les likes/commentaires/follow des Instagrammeurs que vous suiviez. Une fonctionnalité qui s’apprête malheureusement à disparaître.

Le parfait nécessaire de préparation à un premier rendez-vous en 2019? Une tenue dans laquelle on se sent en confiance, une épilation nickel et des dessous sexy parce qu’on ne sait jamais, et surtout, une bonne séance de stalking au préalable. Rien de trop glauque, on ne parle pas de se planquer dans la rue de l’élu(e) de votre coeur, mais plutôt d’utiliser les moyens mis à votre disposition pour en apprendre plus et garantir qu’il n’y ait pas d’odieux « blancs » dans la conversation. Par exemple, en vous renseignant au préalable sur ses préférences, par le biais de la page « abonné(e) » d’Instagram. Une véritable caverne d’Ali Baba d’infos où on avait accès à l’activité des personnes qu’on suivait, soit les photos qu’elles likaient, les comptes qu’elles suivaient mais aussi les commentaires qu’elles postaient. Byzance. Mais ça, c’était avant.

Après avoir envisagé de supprimer les likes et introduit la nouvelle fonctionnalité « thread », Insta n’en finit pas de faire peau neuve en annonçant désormais la suppression de la page « abonné(e) ». Raison invoquée: préserver la vie privée des utilisateurs, ainsi que l’a expliqué à Buzzfeed News Vishal Shah, directeur produit chez Instagram.

Les gens ne se rendaient pas toujours compte que leur activité en ligne était affichée de cette façon. La fonction n’était pas forcément utilisée pour ce qu’elle devait être »

Ok, la fonctionnalité première n’était certainement pas de permettre l’espionnage. Mais tout de même, entre les Linkedin impossibles à stalker sans se faire repérer et les profils Facebook verrouillés, on ne remercie pas Instagram de nous avoir privées d’une source de stalking privilégiée. Enfin, pas qu’on l’utilisait hein, c’est pour une copine qu’on s’indigne.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.