Home Lifestyle Société Un chasseur a tué Xanda, le fils de Cecil le lion

Un chasseur a tué Xanda, le fils de Cecil le lion

Single lion looking regal standing proudly on a small hill; Shutterstock ID 555551179; Projectnummer: aaa; Uitgave: aaaa; Traffic: aaa; Anders: aaaa

En 2015, la mort de Cecil, paisible lion du parc national Hwange au Zimbabwe, avait provoqué la colère du monde entier. Deux ans plus tard, c’est au tour de son fils, Xanda, de tomber sous les balles d’un chasseur. 

Reconnaissable entre mille grâce à son impressionnante crinière noire, Cecil avait été abattu par un chasseur il y a deux ans. Face à la colère que sa mort avait suscité, la justice zimbabwéenne avait envisagé de poursuivre l’organisateur du safari, avant de renoncer. Le dentiste américain qui avait tué Cecil, Walter Palmer, avait payé 55.000 dollars pour son safari, et n’avait eu aucun problème avec la justice zimbabwéenne.

Escapade mortelle

Pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise, Xanda, un des 12 petits de Cecil, avait été équipé d’un collier GPS. Problème: son collier ne l’a pas empêché de s’éloigner du parc pour pénétrer dans une zone où la chasse était légale. Une erreur qui lui aura été fatale.

Chasseur de trophée

Andrew Loveridge, du département de zoologie de l’Université britannique d’Oxford, a déclaré que « Xanda a été tué par un chasseur de trophées dans le cadre d’une chasse légale à l’extérieur du parc national de Hwange« . Chaque année, de riches Américains et Sud-Africains principalement paient des dizaines de milliers de dollars pour se rendre au Zimbabwe et y chasser lions et autres mammifères impressionnants.

via GIPHY

Instaurer une zone de sécurité

Xanda avait six ans, et était à la tête d’une tribu de plusieurs petits. Suite à son décès, Andrew Loveridge a déploré que « nous le suivions à distance et nous savions que Xanda et son clan passaient beaucoup de temps hors du parc depuis six mois, mais il n’y avait pas grand-chose à faire« . La solution avancée pour éviter de tels drames à l’avenir: établir un périmètre de 5 kilomètres autour du parc naturel, afin que les lions qui s’aventurent à l’extérieur ne deviennent pas la cible des chasseurs.

10.000 lions tués chaque année

De quoi espérer préserver ces gros chats furieusement menacés: selon l’organisation de protection des animaux IFAW, ce ne sont pas moins de 10.000 lions qui sont tués chaque année par les braconniers et les chasseurs de trophées. La moitié d’entre eux serait tuée par des Américains, 10% par les Espagnols, 6% par les Français et les Allemands, tandis que chaque année, une petite centaine de Belges s’adonneraient à ce morbide passe-temps. #honte

Les animaux, c’est la vie: 
ENFIN: Bouglione arrête ses spectacles avec des animaux
San Francisco dit stop aux élevages industriels d’animaux de compagnie
Magique: des sauveteurs posent avec les animaux qu’ils ont secourus

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.