Home Lifestyle Société Pourquoi c’est important de donner ses cheveux à Coupe d’éclat

Pourquoi c’est important de donner ses cheveux à Coupe d’éclat

Hair heart, isolated on white; Shutterstock ID 280870223; Projectnummer/WBS-nummer: -; Uitgave/Naam lesmethode: -; Redacteur/Traffic manager: -; Anders: -

En Belgique, environ une femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein avant l’âge de 75 ans, et c’est sans compter toutes celles qui sont touchées par la maladie parmi leur famille et leurs amies. Alors on profite d’octobre rose pour s’engager en beauté et faire don de ses cheveux à Coupe d’éclat.

Parce que les cheveux, bien sûr, ça repousse, mais quand ils sont tous tombés pour cause de chimio, il faut faire preuve de patience et jouer du bonnet et de la perruque en attendant. Sauf qu’une perruque, cela a un coût élevé que toutes les femmes ne peuvent pas se permettre. Sans compter que pour 60 % des femmes confrontées à la perte de leurs cheveux due à la chimiothérapie, il s’agit là de l’aspect le plus douloureux et le plus lourd de leur maladie. Alors on saute le pas, et cette fois, on laisse notre coiffeur couper plus que les pointes, 20 centimètres minimum pour être exactes, et on donne nos cheveux pour la bonne cause.

Une coupe pour la bonne cause

Le principe: en offrant ses cheveux au Fonds Coupe d’Eclat, on permet à ceux qui traversent des difficultés financières de s’acheter une perruque. Et pour participer, rien de plus simple:

la queue de cheval que vous coupez doit être sèche, saine et de 20 cm de longueur minimum.  Minimum, car au plus longue est la queue, au plus la chevelure a de valeur. Que vos cheveux soient blonds, bruns, gris, bouclés ou colorés, tant qu’ils satisfassent aux conditions énoncées ci-dessus, ils conviennent parfaitement.

Ensuite, quelques étapes à suivre:

  1. Attachez vos cheveux en queue, avec un élastique, au niveau du cou. Veillez à ce que toutes les mèches soient bien prises dans l’élastique. Les mèches qui s’échappent de la queue ne pourront hélas pas être utilisés. Attachez un second élastique au milieu de la queue pour bien maintenir toutes les mèches ensemble.
  2. Contrôlez la longueur de la queue à l’aide d’une latte ou d’un mètre. Elle doit mesurer 20 cm minimum, du premier élastique jusqu’aux pointes. Les queues plus courtes ne pourront hélas pas être utilisées.
  3. Coupez la queue juste au-dessus du premier élastique. Laissez bien les élastiques en place après la coupe afin que les mèches ne s’éparpillent pas. Ne lavez pas la queue et n’ajoutez aucun produit de styling.
  4. Mettez la queue dans un sachet en plastique et refermez-le soigneusement.
  5. Glissez le petit sachet dans une enveloppe spéciale Coupe d’Éclat et postez-la. Il n’est pas nécessaire de mettre un timbre.

Changement de tête

Esther avant…

Une bonne action capillaire à laquelle Esther, une jeune liégeoise, s’est prêtée cet automne. Ainsi qu’elle le raconte,

Cela faisait deux ans que je n’avais plus coupé mes cheveux. Je partais déjà d’un carré plongeant, mais pas aussi court. Avec mon mariage en préparation, je voulais le plus de longueur possible pour pouvoir faire un chignon assez élaboré sans devoir porter d’extensions. Après deux ans donc, je me retrouvais avec une longueur assez conséquente (je pense n’avoir jamais eu les cheveux aussi longs…) et les inconvénients qui vont avec (l’entretien, le démêlage, la coiffure qui se résumait souvent en une queue de cheval par fainéantise). Donc quand mon coiffeur m’a dit en blaguant le jour du mariage « et après ? on coupe court? ». Je lui ai répondu que oui, probablement que je sauterais le pas. Il a alors tout de suite parlé de don.

…pendant…

Couper pour la bonne cause

Pas étonnant puisque le coiffeur d’Esther fait partie des « ciseaux » de Coupe d’Eclat, qui sont partenaires de l’action et se chargent de leur faire parvenir les cheveux.

Je n’y avais honnêtement jamais pensé! J’ai encore pris 3 mois avant de me décider et l’idée de faire ce don m’a finalement motivée à sauter le pas. Cette phrase finit par devenir bateau mais elle est malheureusement vraie, « on a tous quelqu’un dans notre entourage qui a eu un cancer ». C’est mon cas aussi, mais j’imagine que je l’aurais fait aussi si ça n’avait pas été le cas. Pourquoi mettre mes cheveux à la poubelle si cela peut permettre à une femme de garder sa féminité dans un moment aussi pénible. Et voilà! Juste le temps de vérifier que les 20cm nécessaire étaient là, de faire une tresse, et j’étais délestée de ma tignasse.

20 centimètres de cheveux en moins, certes, mais en prime, le sentiment hyper gratifiant d’avoir agi pour la bonne cause. Allez, qui accepte de se les couper?

Lire aussi: 
5 façons canon de soutenir la lutte contre le cancer du sein
Les plus beaux tatouages de poitrine post-cancer du sein
Que faire pour soutenir Think Pink? 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.