Home Lifestyle Société Pour l’Eglise, « la violence contre les femmes est une dégradation de l’humanité »

Pour l’Eglise, « la violence contre les femmes est une dégradation de l’humanité »

These candles were lit and placed at a religious shrine by Catholic devotees. . This Catholic shrine is located at the Basilica of our Lady of Guadalupe in Mexico City, Mexico.

Entre le refus d’ordonner des femmes prêtres et des positions dures sur l’avortement et la contraception, l’Eglise catholique ne s’illustre pas toujours comme le principal soutien de la cause féminine. Mais aux Mexique, les évêques en ont assez et dénoncent publiquement les violences faites aux femmes.

C’est dans un éditorial publié par « Desde la fe », l’hebdomadaire de l’Archidiocèse de Mexico, et relayé par Vatican News, que les évêques font part de leur mécontentement. « Si vous montez dans les transports publics de la ville, peut-on lire, vous remarquerez probablement qu’il y a quelque chose qui ne va pas, c’est-à-dire que les hommes et les femmes sont séparés, pour éviter que ces dernières ne soient harcelées », soulignent-ils, dénonçant fermement les violences de genre au passage.

La violence contre les femmes est une dégradation de l’humanité. Hommes et femmes, nous avons été créés par Dieu avec la même dignité ».

Et d’ajouter que « notre société n’est pas saine, parce que s’il est nécessaire de séparer les hommes et les femmes, cela signifie qu’il y a une maladie permanente ». Un rappel nécessaire et louable, qui plus est au Mexique, où les chiffres sont affolants: à Mexico City, 96% (!) des femmes seraient victimes de violences conjugales. Petit reproche, toutefois, sans vouloir se prétendre plus catholiques que le Pape? Si « hommes et femmes, nous avons été créés par Dieu avec la même dignité », ce serait franchement réjouissant qu’ils obtiennent enfin les mêmes pouvoirs au sein de l’Eglise.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.