Home Lifestyle Société #Nofilter: Coline pousse un coup de gueule sur les standards de beauté...

#Nofilter: Coline pousse un coup de gueule sur les standards de beauté 2.0

Et pourquoi pas Coline

Dans une vidéo postée sur YouTube, la blogueuse Coline (Et pourquoi pas Coline) livre un message fort sur les diktats de la beauté en ligne qui prennent un tournant dramatique. Elle dénonce aujourd’hui le culte de la perfection 2.0.

Alors qu’elle regardait un tuto beauté sur YouTube, la blogueuse Coline a eu un choc en réalisant que la youtubeuse utilisait un filtre perfecteur de peau. « Si je sais si bien reconnaître ce filtre, c’est parce que moi aussi, pendant longtemps, je l’utilisais.  En constatant ça, j’ai ressenti une petite déception en me disant que c’était bizarre de dire qu’un fond de teint floute les pores et qu’il est merveilleux alors que ce n’est pas vraiment la réalité. Mais aussi un soulagement en me disant que même elle avait des pores sur la peau ».

Ce que Coline constate, à raison, c’est que les gens ne sont pas aussi parfaits qu’ils le laissent penser sur les réseaux sociaux. Chacun se met à son avantage, montre la plus belle image de soi. Un comportement somme toute parfaitement humain, surtout à l’heure 2.0 où l’apparence n’a jamais autant compté. Mais qui n’est pas sans conséquence sur le mental des followers admiratifs. Car à force d’être baigné dans une monde d’images léchées, retouchées, d’être face à des filles en plastique comme les Kardashian, le piège de se comparer est devenu bien trop facile.

Pas maquillée, Coline se montre au naturel pour livrer un message inspirant. « Ça me dérange de plus en plus d’être sur les réseaux sociaux et d’être constamment confrontée à des personnes qui ont une apparence physique extrêmement lisse et parfaite ».

« C’est un serpent qui se mord la queue ».

« Je sais que ces images ne représentent pas la réalité et malgré ça, je me faisais quand même berner. Malgré ça, ça a eu un impact sur moi. Ça me poussait, moi aussi, alors que je suis radicalement contre, à tomber dans ces travers. Si les choses restent en l’état, on s’en sortira jamais. À force d’être constamment confrontés à des images de corps parfaits sans cellulite, sans poils, sans pores, sans imperfections, on finit à notre tour, quand on s’expose sur les réseaux sociaux, par perpétuer cette façon de faire. Ce qui poussera d’autres personnes à faire la même chose ».

Coline tacle ainsi nos réactions face aux avancées des grandes enseignes: « quand on voit H&M et Asos qui ne retouchent plus leurs modèles, on arrive à se dire que c’est trop génial alors que c’est juste la norme ».

« Je n’ai plus envie de participer à ça. Ça ne veut pas dire que je n’essaierai plus jamais de m’embellir. Mais je n’ai pas envie d’entretenir un système ultra pourri et hyper malsain » continue la blogueuse. Un message qui peut sembler anodin mais qui tombe pourtant à pic.

Car il est bien difficile de faire la part des choses sur Instagram. Combien d’adolescents, de personnes complexées ne rêvent pas de ressembler à un filtre Snapchat?

La vidéo de Coline a été largement partagée depuis sa parution hier. On vous encourage vivement à la regarder en entier et à perpétrer ce mouvement #NoFilter. Nous n’avons pas besoin d’être lisses, maquillées ou botoxées pour exister. La vraie beauté, ce n’est pas la perfection.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.