Home Lifestyle Société L’UEFA n’organisera plus de matchs dans les pays qui ne respectent pas...

L’UEFA n’organisera plus de matchs dans les pays qui ne respectent pas les droits des femmes

teenager soccer low section

Le non-respect des droits des femmes? L’UEFA lui décerne une carte rouge, et met hors jeu les pays qui ne jouent pas selon les règles. Le grand manitou du foot vient en effet d’annoncer qu’il n’y aurait plus de matchs organisés dans les pays où les droits fondamentaux des femmes ne sont pas respectés.

L’annonce fait suite à la polémique récente en Iran, la république islamique n’autorisant pas les femmes à se rendre au stade, même pour applaudir leur équipe nationale. Une situation inacceptable contre laquelle la FIFA avait pris position publiquement, exhortant le régime iranien à autoriser les femmes à assister à la rencontre qui opposera l’Iran au Cambodge ce 10 octobre. “Nous devons avoir des femmes présentes (au stade), nous devons faire pression pour cela avec respect, mais de manière forte et énergique. Nous ne pouvons plus attendre” avait déclaré Gianni Infantino, le président de la Fédération internationale de football (FIFA). Dont acte: l’Iran a promis de les autoriser à venir applaudir leur équipe.

Respecter les droits basiques

Cette fois, c’est l’UEFA qui s’engage, son président, Alexander Ceferin, ayant profité d’une conférence de presse en Slovénie pour délivrer un message fort aux pays qui ne respectent pas les femmes.

D’après nos informations, il y a deux pays dans le monde qui interdisent aux femmes et aux filles d’aller voir des matchs de football au stade. Nous ne pouvons pas intervenir directement, cela ne relève pas de notre juridiction, mais de celle de la FIFA (…) Ceci étant, on ne peut pas rester silencieux et simplement dire que l’on développe le football européen. Notre conseil aux 55 associations membres de l’UEFA était le suivant : ne jouez pas contre des équipes qui viennent de ces pays où les droits basiques des femmes ne sont pas respectés”

Un geste anecdotique? Et si au contraire, il s’agissait là d’un excellent moyen de prendre les hommes qui gouvernent ces pays par les sentiments? Il suffit de voir l’impact de la footballeuse américaine Megan Rapinoe pour se convaincre que le foot n’est pas seulement un excellent outil d’émancipation féminine, il peut également contribuer à faire avancer les choses dans la société. Un goal à la fois.

Lire aussi: