Home Mode & Beauté Harcèlement, discrimination, arnaque… Insta’ dénonce l’envers du décor chez LÕU.YETU

Harcèlement, discrimination, arnaque… Insta’ dénonce l’envers du décor chez LÕU.YETU

Woman designer makes and design jewelry in workshop

Derrière ses lignes toutes en douceur et sa promesse de “bijoux espiègles”, la marque d’accessoires française LÕU.YETU cacherait-elle de nombreux abus, envers son personnel mais aussi la confiance de ses client.e.s? Sur Instagram, les accusations se multiplient et elles sont extrêmement virulentes.

LÕU.YETU, c’est d’abord une promesse. “Un indéfinissable charme, un tout petit supplément d’âme” comme la marque l’emprunte à France Gall dans l’onglet “Nos valeurs” de son site. Mais aussi et surtout “des bijoux qui résistent à la vie”, “produits par les louves dans l’atelier parisien”, “fabriqués à la main par des artisans”. En résumé?

Nous pensons que vous méritez le meilleur, et que vous ne devez pas choisir entre la qualité, des prix accessibles et de vraies valeurs”.

Problème? Selon des témoignages toujours plus nombreux sur les réseaux sociaux, non seulement ces valeurs seraient à l’opposé de celles qui régissent la gestion du personnel chez LÕU.YETU, mais en prime, elles ne s’appliqueraient pas vraiment non plus à la création des bijoux.

View this post on Instagram

A post shared by LÕU.YETU (@louyetuparis)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le LÕU dans la bergerie?

À l’origine du scandale, un compte Instagram aux 46 200 abonnés malgré 7 publications seulement au compteur, Balance ta Startup. Lancé dans la foulée de comptes tels que Balance ton Stage ou encore Balance ta rédaction, il vise à recueillir les témoignages d’abus au sein d’entreprises de la start up nation, dont les acteurs revendiquent souvent un fonctionnement plus libre et inclusif, affranchi des codes de l’entrepreneuriat traditionnel, avec un cadre de travail attrayant en prime. Sauf qu’ainsi que le rappelle Balance ta Startup en référence aux “avantages” offerts aux employé.e.s de start ups, “le baby-foot c’est cool, mais le droit du travail c’est encore mieux”. Or s’il faut en croire la multiplication de témoignages d'(ex-)employé.e.s de LÕU.YETU, la marque bafouerait allègrement ce dernier.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Tout commence ce lundi, avec, en story de Balance ta Startup, un appel aux témoignages concernant la marque. Plus qu’une simple tentative de fishing, il s’agit d’une manière pour les lanceurs d’alerte de voir s’ils sont face à un événement isolé ou bien à un problème systémique, tactique notamment utilisée il y a quelques mois pour recueillir de nombreuses accusations à l’encontre du label strasbourgeois Deaf Rock et de son fondateur, Julien Hohl. Mais revenons à nos bijoux: à l’origine de l’appel à témoignages, une série de dénonciations envoyées à Balance ton Agency, compte dédié aux abus dans les agences de pub/communication/marketing. “Beaucoup d’entre vous s’étaient plaint.e.s de LÕU.YETU mais nous n’étions pas légitimes de parler hors agence, alors go sur Balance ta Startup” invitent les personnes qui gèrent le compte. Et là, c’est la déferlante. Extraits choisis:

1 / 8
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“J’ai travaillé pendant quelques mois et cette période a suffi à me faire fuir. Il y a beaucoup à dire: harcèlement moral, licenciement illégal, abus de biens sociaux, non paiement des prestataires et partenaires, production en Asie vs made in France indiqué au client, et j’en passe”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“J’ai eu la chance d’avoir un manager en or. En revanche, turn over très important, harcèlement moral au quotidien, humiliations, démissions chaque semaine et licenciements abusifs. La dirigeante méprise l’ensemble de ses employés, fournisseurs et prestataires et ne s’en cache pas! L’ensemble de la communication est basé sur des mensonges: fabrication en Asie, valeurs humaines et féminines inexistantes et proche de la maltraitance”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“Toute l’équipe mise au chômage partiel pendant le 1er confinement alors qu’on leur demande de faire des horaires normaux voire plus. Des mises au placard en bonne et due forme pour que les gens partent d’eux-même, parce que licencier, ça coûte cher. Des directives racistes (et pas que) dans le recrutement pour les boutiques. Des messages au ton agressif et urgent tous les soirs et weekends de la part de la Big Boss. Des dizaines d’arrêts maladie pour harcèlement moral. Des bijoux fabriqués en Chine mais vendus comme “made in Paris”. C’est vraiment le management de la CEO qui est horrible, les équipes se serrent les coudes et quand tu quittes LÕU.YETU il y a deux émotions: la joie de quitter l’enfer et la tristesse de quitter des amies”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“L’enfer sur terre. Dépression et burnout au rendez-vous. Règne de la terreur de la part de la fondatrice, peu de monde ose parler. Elle fait du brainwashing sur ses employés, c’est une folle qui ment à ses clients et trouve toujours un responsable pour ses erreurs, qu’elle dégage en un claquement de doigts. Pire expérience de toute ma vie, on est bien loin des paillettes qu’elle essaie de mettre dans la vue de ses clientes”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“Tout est fabriqué en Chine et en Thaïlande et OUI elle achète bien chez ses fournisseurs rue du Temple. La production home made est extrêmement minime, les conditions de travail en atelier ne sont pas aux normes, elle exploite les gens, fixe les salaires à la tête du client. Enfin bref, je ne recommande à personne d’acheter chez eux ou de travailler pour eux”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“Par où commencer? Abus de biens sociaux, harcèlement moral, production en Asie ou bijoux achetés chez les fournisseurs chinois, licenciement abusif, burn out… Start up qui vend du rêve, puis vient le moment où le rêve devient l’enfer. J’ai vu facilement plus de 70 personnes partir, dont plus de la moitié en burn out et certaines encore traumatisées aujourd’hui. Les gens ne restent pas plus de 6 mois, aucun respect pour l’humain et les vendeurs sont freelance, plus pratique pour virer quelqu’un si leur physique ne correspond pas à l’image de la marque. À FUIR, expérience traumatisante tant physiquement que moralement”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“Simplement inhumaine. J’y ai travaillé 10 mois, avant le discours fait rêver, puis une fois entrée dans la “meute” on comprend que le grand méchant loup existe vraiment. La créatrice se plaît à humilier son personnel. On nous demande de parler de fabrication française alors qu’il n’en est rien. C’est dommage, parce que l’idée était belle, mais la réalité est nécrosée d’inhumanité”.

Des témoignages accablants contre LÕU.YETU
Des témoignages accablants contre LÕU.YETU

“Des choses à dire? Par centaines, difficile de savoir où commencer tant l’entreprise est malsaine! Sa créatrice est d’une perversion sans nom, je ne connais pas un seul employé qui soit parti correctement de cette boîte. La créatrice est une pourrie gâtée qui doit recevoir tout ce qu’elle veut sinon c’est la cata. Elle n’a aucun respect pour les gens qui travaillent pour elle, une simple erreur peut vous attirer ses foudres et elle ira jusqu’à vous détruire. Je déteste très peu de personnes sur terre et elle en fait clairement partie. Elle est juste profondément méchante et limite sadique”.

Harcèlement moral, maltraitance psychologique, surmenage, discrimination, grossophobie, et même arnaque aux bijoux, qui sous couvert d’être “fabriqués par les louves” seraient en fait achetés tout fait, à Belville ou à l’étranger: derrière son sourire éclatant et son image bienveillante, Camille Riou serait-elle en réalité une version démoniaque du “Diable s’habille en Prada”? Pour les auteur.e.s des témoignages, cela ne semble pas faire l’ombre d’un doute, et on a tout à coup l’impression d’être à mille lieues de la jolie histoire que la créatrice a réussi à tisser autour de sa marque. Il y a quelques mois encore, Le Journal des Femmes n’écrivait-il pas que “plus qu’une comptine, l’aventure de la marque de bijoux LÕU.YETU, et de sa créatrice Camille Riou, a tout d’un récit merveilleux. Il était une fois un doux rêve devenu réalité”. Un rêve qui a aujourd’hui tout l’air d’un cauchemar, à moins qu’il n’en ait toujours été ainsi? Difficile à dire.

View this post on Instagram

A post shared by LÕU.YETU (@louyetuparis)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

En effet, à l’heure d’écrire ces lignes, c’est le silence radio du côté de LÕU.YETU et de sa créatrice. Sur le compte Instagram de la marque, le dernier post, diffusé ce mardi 19 janvier, montre un paysage enneigé avec “un peu de magie pour commencer la semaine”. Selon ses accusatrices, Camille Riou aurait quant à elle supprimé son profil afin de ne plus pouvoir être taguée dans les témoignages accablants qui se multiplient. Quant à nous, une demande de réaction de la part de la marque et où de sa créatrice, au coeur de la polémique, nous a valu de recevoir deux emails standard de la part du service clientèle. D’abord, un affirmant que “nos louves feront tout leur possible pour vous apporter une réponse rapide, malheureusement en cette période nos délais de traitement sont un peu rallongés” suivi d’un autre, affirmant tout faire “pour répondre à votre message le plus rapidement possible, en prenant soin de vous apporter la meilleure réponse”. Nos coups de téléphone au service clientèle, eux, sont restés sans réponse. Si le LÕU se cache bien dans la bergerie, une chose est certaine: il ne semble pas disposé à en sortir…

Lire aussi: