Home Lifestyle Société Le pari fou de la députée qui voulait féminiser la politique belge

Le pari fou de la députée qui voulait féminiser la politique belge

Actuellement, 84% des bourgmestres belges sont des hommes. Une proportion inadmissible pour la députée bruxelloise Assita Kanko, qui compte bien bousculer le status quo aux prochaines élections communales. Via Polin, l’incubateur qu’elle a lancé, elle s’est en effet donnée pour mission de féminiser la politique belge.

Car si les temps changent, et qu’on compte désormais 50% de Sénatrices au Parlement, la parité entre les sexes est encore bien loin d’être acquise en politique, avec 3 femmes seulement parmi les 18 ministres de notre gouvernement. Un plafond de verre qu’Assita Kanko compte bien briser. Et son parcours incroyable nous donne envie de croire qu’elle est la mieux placée pour y arriver. Née au Burkina Faso et arrivée en Belgique en 2004, Assita Kanko cumule un mandat au MR d’Ixelles avec un poste de chroniqueuse pour le prestigieux quotidien flamand De Standaard, et elle a également trouvé le temps de publier deux livres, « Parce que tu es une fille, Histoire d’une vie excisée » ainsi que « La deuxième moitié, plaidoyer pour un nouveau féminisme ». Son cri de ralliement?

Nous devons prendre nos chaussures, avec ou sans talons, et nous en servir pour frapper avec véhémence sur les tables des conseils communaux et des parlements.

Et de joindre le geste à la parole en fondant dans la foulée Polin, un incubateur visant à aider les femmes de toutes couleurs politiques à entrer et/ou à progresser dans le milieu.

C’est le premier réseau belge de networking et de formation pour les femmes élues ou potentielles candidates aux élections, pour les femmes intéressées par la politique et pour toutes celles qui veulent enrichir leur networking ou développer leur leadership. Un réseau où se côtoient anciennes ministres, élues communales et jeunes militantes qui rêvent d’un parcours en politique, qu’elles soient estampillées MR, Cdh ou NVA. Parce que quand il s’agit de faire bouger les choses, plus que jamais, l’union fait la force.

Lire aussi: 
A quoi ressemble la politique sans les hommes? 
La co-fondatrice des Femen s’est suicidée
Comment la science a trahi les femmes

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.