Home Lifestyle L’affaire R. Kelly résumée, pour celles qui n’ont rien suivi

L’affaire R. Kelly résumée, pour celles qui n’ont rien suivi

Un enregistrement remis à la justice accable une fois de plus l’interprète de « I believe I can Fly » qui connaît déjà dix chefs d’accusation pour abus sexuels. L’occasion de revenir sur cette affaire qui fait grand bruit.

Si vous avez manqué le début de l’affaire R. Kelly, on vous fait un récapitulatif: le chanteur de 52 ans fait, depuis plus de vingt ans, l’objet d’accusations pour agressions sexuelles et pédophiles. Début mars, il se faisait écrouer, non pas pour des histoires d’abus sexuels cette fois, mais pour non-paiement de pension alimentaire. Il devrait la coquette somme de 161 000 dollars à son ex-femme, Andrea Lee, pour l’éducation de leurs trois enfants, Jay, Joann et Robert Jr.

En parallèle à cette histoire, le chanteur de « I Believe I can Fly » est aussi confronté à des accusations d’abus sexuels sur quatre jeunes filles, dont trois étaient âgées de 13 à 17 ans au moment des faits. Chacun des chefs d’accusation pourrait être puni de trois à sept ans de prison. La justice de Chicago a entamé ces poursuites après la diffusion début janvier d’une série documentaire baptisée « Surviving R. Kelly », dans lequel plusieurs femmes accusaient le chanteur d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineures de moins de 16 ans.

Une vidéo compromettante

Selon la procureure Kim Foxx, une vidéo montrerait l’artiste à son domicile ayant des rapports sexuels avec l’une d’elle, âgée de 14 ans. Deux autres victimes présumées, dont une âgée de 16 ans à l’époque, ont fourni des échantillons de sperme. Il faut savoir que ces accusations ne sont que les dernières d’une longue liste. Les premières accusations avaient émergé dans les années 90. L’artiste avait notamment été inculpé en 2002 pour des actes sexuels filmés entre lui et une jeune fille de 14 ans, mais avait échappé à la justice, le jury arguant que rien ne pouvait prouver que la jeune femme de la cassette était mineure.

Rappelons que le chanteur avait déjà fait scandale en épousant en 1994 la chanteuse Aaliyah qui avait alors 15 ans seulement. Il en avait 27. Le mariage avait été annulé lorsqu’on avait découvert qu’elle avait menti sur son âge sur le certificat de mariage.

Où en est l’affaire?

Pour le moment, R. Kelly plaide non coupable. Il a été remis en liberté sous caution le 26 février après avoir déboursé la somme de 100.000 dollars. La prochaine audience aura lieu le 22 mars.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.