Home Lifestyle Société La police adresse un rappel édifiant aux conducteurs qui signalent les contrôles...

La police adresse un rappel édifiant aux conducteurs qui signalent les contrôles routiers

Police light on a parking civil car of the german police

Contrairement aux embouteillages, les contrôles routiers ont tendance à faire ressortir le meilleur chez les automobilistes, qui les signalent à grand renfort d’appels de phares ou autres alertes sur les réseaux sociaux. Sauf qu’ainsi que vient de le rappeler la zone de police Basse-Meuse, en région liégeoise, ces « services » sont en réalité dangereux pour la communauté.

Ah ben oui, c’est que les policiers qui se postent en bord de route pour effectuer des contrôles ne le font pas exactement pour le plaisir mais plutôt pour garantir la sécurité. Et la zone de police de Basse-Meuse l’a rappelé dans un post Facebook percutant, qui poussera sans doute certains à y réfléchir à deux fois la prochaine fois.

Que ce soit par des appels de phares ou via les réseaux sociaux, lorsque vous préviendrez les autres conducteurs de la présence d’un contrôle routier, tâchez de penser à l’alcoolique qui ira peut-être percuter une mère de famille parce qu’il n’aura pas pu être contrôlé avant ;
ou à ce chauffard, ce fou du volant que vous allez peut-être croiser au prochain carrefour…et qui, malheureusement pour vous, ne sera pas assuré »

« Peut-être penserez-vous aussi au trafiquant de drogue qui pourrait, un jour, avoir un de vos enfants ou un de vos proches comme client…
Si l’exemple peut paraître simpliste, il n’en est pas moins réel » soulignent encore le Commissaire Béatrice Janssen, en charge du Service Prévention, et le Commissaire Alain Lambert, Chef de Corps de la zone Basse-Meuse. Et de finir sur un rappel: « les contrôles routiers ne sont pas uniquement voués à la sécurité routière et ils n’ont pas pour seul but de verbaliser… il en va de la sécurité de TOUS ».

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.