Home Lifestyle Société La « Bible des femmes », le livre sain(t) qui manquait à la société

La « Bible des femmes », le livre sain(t) qui manquait à la société

Woman Standing Church Religion Concept; Shutterstock ID 519872155; Purchase Order: -

Si la société évolue, lentement mais sûrement, la religion, elle, reste encore majoritairement patriarcale. Et en attendant d’avoir une papesse à la tête de l’Eglise, des théologiennes catholiques et protestantes ont décidé de sortir une version féministe de la Bible.

Diablerie? Que du contraire. Lancé à Genève, le projet démontre notamment que contrairement aux idées reçues, valeurs féministes et lecture de la Bible ne sont pas incompatibles. « On a voulu travailler de manière œcuménique, on est des catholiques, des protestantes de différentes familles du protestantisme et venant de différents pays francophones, avec vraiment l’idée de représenter la diversité des femmes » explique Elisabeth Parmentier, une des deux instigatrices du projet, enseignante à la faculté de théologie de Genève.

Nos chapitres scrutent des errances de la tradition chrétienne, des occultations, des traductions tendancieuses, des interprétations partiales, des relents du patriarcat qui ont pu mener à nombre de restrictions, voire d’interdits pour les femmes.

Et de souligner notamment la lecture ambiguë du rôle de Marie Madeleine. « C’est le personnage féminin qui revient le plus dans les Évangiles. Elle reste avec Jésus, y compris lorsqu’il va mourir sur la croix alors que tous les disciples hommes ont eu peur, c’est elle qui va au tombeau en premier et découvre la résurrection. C’est un personnage fondamental alors qu’on l’a pourtant décrite comme une prostituée qui était aux pieds de Jésus, peut-être même l’amante de Jésus dans des fictions récentes ».

Changer les mentalités

Séduction, maternité, soumission, rapport au corps… « Une Bible des femmes » aborde chaque chapitre par le biais des questions que se posent les femmes d’aujourd’hui, et compte bien prouver qu’il ne faut pas jeter la Bible si on est féministe.

« On a constaté autour de nous qu’il y avait énormément de méconnaissance des textes bibliques, beaucoup de gens qui ne les connaissent plus, ou bien qui pensent qu’ils sont complètement périmés et plus du tout en adéquation avec les valeurs actuelles d’égalité ». Des croyances ancrées qui en seront pas simples à modifier, mais les auteurs du livre ont la foi…

Lire aussi:
Deux youtubeurs font passer la Bible pour le Coran
Des rabbins se mobilisent pour libérer les femmes de la prison du divorce juif
Nn, Pape François, l’avortement n’équivaut pas à « recourir à un tueur à gages »

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.