Home Lifestyle Société Interdit de short par le règlement, il va travailler en jupe

Interdit de short par le règlement, il va travailler en jupe

La canicule, encore et toujours, fait beaucoup parler d’elle ces derniers jours. Si certains sont à la recherche d’astuces pour mieux la supporter, d’autres dénoncent les enjeux sociétaux qui en découlent.

C’est le cas notamment des hommes obligés de porter costumes, chemises et pantalons pendant la canicule. Car règlement de travail oblige, ils ne sont pas autorisés à venir travailler en short ou en bermuda. Une règle jugée sexiste, et qui concerne la gent masculine pour une fois.

Des règles sexistes?

Les femmes ont en effet la chance de pouvoir porter des jupes ou des robes qui restent classiques et adaptées à tous les environnements de travail alors que les hommes n’ont d’autre choix que de faire comme d’habitude. Certaines fonctions impliquent tacitement un habillement chic et standard. Et même si tous les règlements ne proscrivent pas le short, beaucoup n’osent pas sauter le pas et subissent ainsi les chaleurs écrasantes comme une torture.

Mais tout le monde ne se laisse pas faire pour autant. Plusieurs salariés ont été bosser en jupe par signe de protestation. C’est le cas de Léopold, qui travaille dans le domaine pharmaceutique. Après plusieurs jours à subir la canicule en pantalon, il a décidé de se rendre au travail en kilt. « Par respect pour mon employeur, il est important pour moi de rester élégant. Le kilt est un vêtement formel, qui à mes yeux a sa place dans un environnement de travail. Mon but n’est certainement pas de faire le clown. Je vise bien plus le sexisme dans la société que dans mon entreprise – le sexisme dans la société doit bien sûr être combattu ».

Et tout ça n’est pas qu’une histoire de jupe sous les fortes chaleurs. Leopold espère montrer l’exemple à ses compères pour faire passer un message: « à mes yeux, la lutte contre le sexisme sera bien plus efficace si les hommes se sentent impliqués » nous explique Léopold. « L’homme est trop souvent présenté comme harceleur / violeur / porc et la femme comme une victime. Les chansons d’Angèle peuvent être perçues comme hostiles par les mecs et les fermer face aux revendications féministes. C’est dommage! Cette vison peut décrédibiliser le discours contre le sexisme face à certains hommes. Je pense que les hommes se joindront bien plus volontiers à la lutte pour l’égalité s’ils réalisent que cette lutte n’est pas contre eux, mais que l’on lutte également contre les discriminations dont les hommes sont victimes » conclut-il.

Il n’est pas le seul à avoir adopté la jupe au travail. En 2017 déjà, des conducteurs de bus s’étaient donné rendez-vous au boulot en jupe et en robe pour montrer à quel point les réglementations sont absurdes et non-adaptées aux conditions réelles de travail.

Lire aussi: Interdits de short, ces chauffeurs de bus viennent travailler en jupe

Heureusement de nombreuses sociétés se sont modernisées ces dernières années et sont moins sévères quant à l’habillement. Une tenue qui n’a, finalement, pas de réel impact sur la qualité du travail. Si ce n’est qu’un vêtement inadapté aux conditions météorologiques met le travailleur dans une situation d’inconfort pas du tout propice à la concentration.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.