Home Lifestyle Société Greta Thunberg agressée sexuellement dans le logo d’une compagnie pétrolière

Greta Thunberg agressée sexuellement dans le logo d’une compagnie pétrolière

TURIN, ITALY - DECEMBER 13: Greta Thunberg attends Fridays For Future Strike on December 13, 2019 in Turin, Italy. (Photo by Giorgio Perottino/Getty Images)

Polémique, dans la province canadienne d’Alberta, où la compagnie pétrolière X-Site a choisi comme nouveau logo un dessin de Greta Thunberg se faisant agresser sexuellement. « Humour »? Non, caricature à caractère pédopornographique tout sauf drôle, qui provoque l’indignation.

« Si tu continues de creuser, tu trouveras du pétrole »: l’expression vaut pour ceux et celles qui ne reculent devant aucune mesquinerie, et est parfaitement adaptée à la compagnie pétrolière canadienne X-Site, dont le nouveau logo est tout simplement abject.

Voyez plutôt: la compagnie gazière et pétrolière X-Site Energy Services a en effet choisi comme autocollant à coller sur les casques de ses employés, une représentation de Greta, de dos, nues, deux mains s’agrippant fermement à ses couettes. Plus vomitif encore? Contacté par Michelle Lynn Narang, une Canadienne scandalisée par cette représentation, Doug Sparrow, le general manager de X-Site, aurait affirmé être parfaitement au courant de l’existence de l’autocollant, et ne pas voir où était le problème.

Ce n’est pas une enfant, elle a 17 ans ».

Dans la province d’Alberta, qui fournit 80% du pétrole brut canadien, les militants écologistes, Greta en tête, sont particulièrement mal vus, leur combat étant perçu comme une menace directe envers l’industrie de l’or noir. Sauf qu’ainsi que l’a souligné Michelle Lynn Narang dans un post Facebook dénonçant l’autocollant, on peut défendre l’industrie pétrolière sans s’abaisser pour autant mille pieds sous terre.

L’industrie pétrolière est une industrie pour laquelle Alberta se bat désespérément. Cet autocollant n’est pas quelque chose dont Alberta et ses habitants ont besoin. Cette compagnie représente exactement ce contre quoi l’industrie du gaz et de pétrole doit se battre ».

Sur son compte Twitter, Leela Sharon Aheer, ministre de la Culture d’Alberta a qualifié l’autocollant d’“absolument déplorable et inacceptable”,ajoutant que “cela n’est pas représentatif de notre province ». Greta, elle, n’a pas (encore) réagi.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.