Home Lifestyle Qui est Naomi Seibt, l’anti-Greta Thunberg?

Qui est Naomi Seibt, l’anti-Greta Thunberg?

Elle s’appelle Naomi Seibt et est déjà considérée comme l’ennemie jurée de Greta Thunberg. À seulement 19 ans, cette youtubeuse allemande fait l’apologie du climato-scepticisme.

Avec son air enfantin et son visage angélique, Naomi Seibt, originaire de Münster, dans le nord-ouest de l’Allemagne, est devenue une espèce de porte-parole des conservateurs. Elle ne cesse de faire des déclarations piquantes contre l’écologie, qu’elle considère comme une « dictature socialiste » et une idéologie anti-humaine. La jeune femme est active depuis mai 2019 sur Youtube, mais ce n’est que maintenant qu’on commence à entendre parler d’elle. Sur sa chaîne, elle évoque des sujets tels que l’avortement, l’immigration, le féminisme… en prenant un point de vue toujours très conservateur. Mais ce dont elle préfère discuter par-dessus tout, c’est du réchauffement climatique, dont elle ne nie pas l’origine humaine mais qu’elle minimise cependant :

Je ne veux pas que les gens arrêtent de croire que le changement climatique n’a pas de cause humaine  [mais] les émissions de CO2 d’origine humaine ont-elles autant d’impact sur le climat? Je pense que c’est ridicule de le croire.

La jeune femme ne se considère pas comme une négationniste du climat, auquel elle préfère le terme de « réaliste du climat ».

Une anti-Greta Thunberg?

Rapidement, les médias ont fait le rapprochement entre cette jeune allemande et la suédoise Greta Thunberg: même bouille de gamine, même éloquence et même force d’engagement pour des causes diamétralement opposées. Une comparaison qui ne plaît pas tellement à l’égérie des climato-sceptiques : « La raison pour laquelle je n’aime pas le terme anti-Greta est qu’il suggère que je suis moi-même une marionnette endoctrinée » a-t-elle expliqué. « Je veux que nous soyons critiques à l’égard de la science. Nous ne pouvons pas enlever aux jeunes générations l’espoir d’un bon avenir et les conduire à l’éco-dépression ».

De mèche avec Trump?

Au niveau politique, on sait que la militante est proche du parti populiste de droite allemande Alternative für Deutschland puisqu’elle y a pris la parole lors d’une réunion de parti. On sait aussi qu’elle coopère avec Heartland Institute, un groupe de réflexion conservateur aux États-Unis, qui fait campagne contre le consensus scientifique sur le dérèglement climatique. Cette organisation, financée par des dons anonymes, a le soutien notamment du physicien William Happer, qui est un proche conseiller du  président Trump sur le climat et qui est ouvertement climato-sceptique. « Greta Thunberg a pris le monde d’assaut avec ses prévisions climatiques apocalyptiques. Naomi Seibt, une étoile montante, plaide pour un discours scientifique approprié sur le changement climatique. Qui vous semble être la plus raisonnable? ». Voici ce qu’on peut lire en légende d’une des vidéos du groupe conservateur.

Pour le moment, rassurez-vous: les popularités des jeunes femmes ne sont pas encore similaires, puisque Naomi Seibt rassemble environ 50.000 adeptes sur la plateforme Youtube, là où la jeune activiste suédoise rassemble plus de 9,9 millions sur Instagram (mais 10.000 sur Youtube, qui n’est pas son réseau de prédilection).

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.